Actuellement, 98.427 personnes se voient octroyer un revenu d'intégration. En 2007, l'année avant que la crise économique n'éclate, on en comptait 80.489. "Depuis mi-2010, nous avions pourtant observé une stabilisation du nombre de bénéficiaires", explique Alexandre Lesiw, du SPP. "Mais à la fin de l'année dernière, nous avons à nouveau vu une augmentation claire, particulièrement chez les jeunes. Ceux-ci ont du mal à trouver un premier job et doivent rapidement se rabattre sur le revenu d'intégration." Le SPP renvoie aussi à la conjoncture. Les jeunes de 18 à 24 ans représentent désormais un tiers des bénéficiaires du revenu d'intégration, alors qu'ils ne forment que 10% de la population. Les femmes sont également surreprésentées dans les statistiques: 80,1% des bénéficiaires du revenu d'intégration avec enfants sont des femmes. Il faut remarquer aussi que le nombre de demandeurs d'asile et de personnes régularisées qui bénéficient d'un soutien financier a baissé de 5% en 2012. "Une conséquence de la fin de la crise de l'accueil des demandeurs d'asile et des mesures de la secrétaire d'Etat", selon Alexandre Lesiw. "La procédure a été considérablement accélérée et le retour s'effectue plus vite." (Belga)

Actuellement, 98.427 personnes se voient octroyer un revenu d'intégration. En 2007, l'année avant que la crise économique n'éclate, on en comptait 80.489. "Depuis mi-2010, nous avions pourtant observé une stabilisation du nombre de bénéficiaires", explique Alexandre Lesiw, du SPP. "Mais à la fin de l'année dernière, nous avons à nouveau vu une augmentation claire, particulièrement chez les jeunes. Ceux-ci ont du mal à trouver un premier job et doivent rapidement se rabattre sur le revenu d'intégration." Le SPP renvoie aussi à la conjoncture. Les jeunes de 18 à 24 ans représentent désormais un tiers des bénéficiaires du revenu d'intégration, alors qu'ils ne forment que 10% de la population. Les femmes sont également surreprésentées dans les statistiques: 80,1% des bénéficiaires du revenu d'intégration avec enfants sont des femmes. Il faut remarquer aussi que le nombre de demandeurs d'asile et de personnes régularisées qui bénéficient d'un soutien financier a baissé de 5% en 2012. "Une conséquence de la fin de la crise de l'accueil des demandeurs d'asile et des mesures de la secrétaire d'Etat", selon Alexandre Lesiw. "La procédure a été considérablement accélérée et le retour s'effectue plus vite." (Belga)