Les 48.121 infractions enregistrées concernent toutes les catégories de véhicules. La majorité d'entre elles sont le fait de conducteurs de voitures personnelles (27.396) et de camions (2.240). Melchior Wathelet a également précisé que les formulaires d'accident de la circulation ne comprennent aucune rubrique destinée à l'usage du GSM. "Par conséquent, les statistiques nationales d'accidents ne permettent pas de déterminer le nombre d'accidents de la circulation imputables à l'utilisation du GSM", écrit le secrétaire d'Etat dans sa réponse. L'usage d'un GSM au volant constitue une infraction du deuxième degré, passible d'une perception immédiate de 110 euros. Dans le cas où le contrevenant est cité à comparaître devant le tribunal, une telle infraction peut être sanctionnée d'une amende de 120 à 1.500 euros. Le juge peut également ordonner un retrait de permis provisoire. (Belga)

Les 48.121 infractions enregistrées concernent toutes les catégories de véhicules. La majorité d'entre elles sont le fait de conducteurs de voitures personnelles (27.396) et de camions (2.240). Melchior Wathelet a également précisé que les formulaires d'accident de la circulation ne comprennent aucune rubrique destinée à l'usage du GSM. "Par conséquent, les statistiques nationales d'accidents ne permettent pas de déterminer le nombre d'accidents de la circulation imputables à l'utilisation du GSM", écrit le secrétaire d'Etat dans sa réponse. L'usage d'un GSM au volant constitue une infraction du deuxième degré, passible d'une perception immédiate de 110 euros. Dans le cas où le contrevenant est cité à comparaître devant le tribunal, une telle infraction peut être sanctionnée d'une amende de 120 à 1.500 euros. Le juge peut également ordonner un retrait de permis provisoire. (Belga)