Le personnel administratif du centre "De Grubbe" est, depuis son ouverture, en 2002, hébergé "provisoirement" dans des conteneurs. Mais ceux-ci vieillissent, prennent l'eau et sont chauffés par des radiateurs électriques - jour et nuit durant l'hiver pour maintenir la température au dessus du 0°. Un nouveau bâtiment administratif est en cours de construction depuis un an et demi. Mais les finitions se font attendre en raison d'une discussion communautaire, écrivent les deux quotidiens. Selon eux, le gouvernement fédéral refuse en effet de financer la fin des travaux car le centre fermé doit, en vertu des accords régissant la sixième réforme de l'Etat, passer totalement sous la tutelle flamande. "Il est irresponsable de terminer ce bâtiment avec des moyens fédéraux. Ce serait encore un cadeau pour la Flandre", a-t-on indiqué auprès des administrations fédérales concernées. Mais en raison de l'état de détérioration des conteneurs, le fédéral a toutefois décidé d'affecter 800.000 euros à leur rénovation pour leur permettre de servir encore un certains temps, le transfert du centre à la Flandre n'étant au plus tôt attendu qu'en 2014. (Belga)

Le personnel administratif du centre "De Grubbe" est, depuis son ouverture, en 2002, hébergé "provisoirement" dans des conteneurs. Mais ceux-ci vieillissent, prennent l'eau et sont chauffés par des radiateurs électriques - jour et nuit durant l'hiver pour maintenir la température au dessus du 0°. Un nouveau bâtiment administratif est en cours de construction depuis un an et demi. Mais les finitions se font attendre en raison d'une discussion communautaire, écrivent les deux quotidiens. Selon eux, le gouvernement fédéral refuse en effet de financer la fin des travaux car le centre fermé doit, en vertu des accords régissant la sixième réforme de l'Etat, passer totalement sous la tutelle flamande. "Il est irresponsable de terminer ce bâtiment avec des moyens fédéraux. Ce serait encore un cadeau pour la Flandre", a-t-on indiqué auprès des administrations fédérales concernées. Mais en raison de l'état de détérioration des conteneurs, le fédéral a toutefois décidé d'affecter 800.000 euros à leur rénovation pour leur permettre de servir encore un certains temps, le transfert du centre à la Flandre n'étant au plus tôt attendu qu'en 2014. (Belga)