Comme lors du premier cortège mercredi, le corbillard est précédé d'une escorte de motards. Le cortège doit emprunter les rues de la capitale sud-africaine pendant une heure, jusqu'à l'Union Buildings, siège de la présidence, où le public pourra s'incliner devant le corps de 08H00 à 17H30 (06H00 à 15H30 GMT). Pour la première fois depuis le décès jeudi 5 décembre du père de la démocratie sud-africaine, des milliers d'anonymes sont venus le voir mercredi, saisis d'émotion pour la plupart. Les traits reposés, figé pour l'éternité, Nelson Mandela repose dans un cercueil au couvercle de verre. La dépouille du héros de la lutte anti-apartheid sera à nouveau exposée dans la cour de la présidence vendredi, après avoir été une nouvelle fois transportée à travers Pretoria depuis l'hôpital militaire où elle est conservée. Elle sera transférée samedi dans le Cap oriental (sud-est), la province natale du grand homme, avant l'inhumation dimanche à Qunu, le village de son enfance. (Belga)

Comme lors du premier cortège mercredi, le corbillard est précédé d'une escorte de motards. Le cortège doit emprunter les rues de la capitale sud-africaine pendant une heure, jusqu'à l'Union Buildings, siège de la présidence, où le public pourra s'incliner devant le corps de 08H00 à 17H30 (06H00 à 15H30 GMT). Pour la première fois depuis le décès jeudi 5 décembre du père de la démocratie sud-africaine, des milliers d'anonymes sont venus le voir mercredi, saisis d'émotion pour la plupart. Les traits reposés, figé pour l'éternité, Nelson Mandela repose dans un cercueil au couvercle de verre. La dépouille du héros de la lutte anti-apartheid sera à nouveau exposée dans la cour de la présidence vendredi, après avoir été une nouvelle fois transportée à travers Pretoria depuis l'hôpital militaire où elle est conservée. Elle sera transférée samedi dans le Cap oriental (sud-est), la province natale du grand homme, avant l'inhumation dimanche à Qunu, le village de son enfance. (Belga)