Le cyclone, qui a balayé les côtes avec des vents atteignant 100 km/h, a tué 15 Bangladais et provoqué la mort de 31 membres de la minorité musulmane apatride des Rohingyas partis de Birmanie, portés disparus après le naufrage de leur embarcation lundi alors qu'ils tentaient de fuir le cyclone. Abaissé au rang de dépression tropicale, Mahasen se dirigeait vers l'Inde mais les autorités écartaient le risque de graves dégâts. Au Bangladesh, les 15 morts ont été recensés dans la province de Barisal. Les corps de 31 Rohingyas, dont 25 enfants et six femmes, ont été retrouvés sur une plage. Mais en Birmanie comme au Bangladesh, deux pays qui savent parfaitement ce que peut représenter la violence d'un cyclone après plusieurs précédents dévastateurs, l'heure était plutôt au soulagement. Un million de Bangladais, dont la majorité dans la région de Chittagong, la deuxième ville du pays, et le district touristique de Cox's Bazaar, avaient été évacués. Au moins 15.000 habitations ont toutefois été endommagées par le cyclone, a indiqué un responsable du district de Noakhali. "Nous avons évacué plus de 20.000 îliens mais la plupart sont rentrés vendredi", a indiqué l'administrateur du district. En Birmanie, les médias gouvernementaux ont affirmé que 70.000 personnes avaient été évacuées de leurs camps et de villages dans l'Etat Rakhine. (Belga)

Le cyclone, qui a balayé les côtes avec des vents atteignant 100 km/h, a tué 15 Bangladais et provoqué la mort de 31 membres de la minorité musulmane apatride des Rohingyas partis de Birmanie, portés disparus après le naufrage de leur embarcation lundi alors qu'ils tentaient de fuir le cyclone. Abaissé au rang de dépression tropicale, Mahasen se dirigeait vers l'Inde mais les autorités écartaient le risque de graves dégâts. Au Bangladesh, les 15 morts ont été recensés dans la province de Barisal. Les corps de 31 Rohingyas, dont 25 enfants et six femmes, ont été retrouvés sur une plage. Mais en Birmanie comme au Bangladesh, deux pays qui savent parfaitement ce que peut représenter la violence d'un cyclone après plusieurs précédents dévastateurs, l'heure était plutôt au soulagement. Un million de Bangladais, dont la majorité dans la région de Chittagong, la deuxième ville du pays, et le district touristique de Cox's Bazaar, avaient été évacués. Au moins 15.000 habitations ont toutefois été endommagées par le cyclone, a indiqué un responsable du district de Noakhali. "Nous avons évacué plus de 20.000 îliens mais la plupart sont rentrés vendredi", a indiqué l'administrateur du district. En Birmanie, les médias gouvernementaux ont affirmé que 70.000 personnes avaient été évacuées de leurs camps et de villages dans l'Etat Rakhine. (Belga)