La réhabilitation des monuments concerne treize lieux de mémoire relatifs aux deux conflits mondiaux que l'on trouve dans les sept villages de l'entité (Rhisnes, Bovesse, Saint-Denis, Meux, Villers-lez-Heest, Warisoulx et Emines). Après un point sur l'état sanitaire des monuments, la province contribuera à leur restauration (rejointoyage, peinture, réparation des pierres, etc), à leur embellissement et leur mise en valeur paysagère. En outre, les services provinciaux et culturels locaux mettront en place un circuit-promenade et réaliseront une brochure sur le thème "1914-1918 à La Bruyère". Pour le bourgmestre, Robert Cappe, et le député-président du collège provincial, Jean-Marc Van Espen, l'objectif est aussi de sensibiliser les jeunes au devoir de mémoire et de reconnaissance à l'égard de ceux qui ont sacrifié leur vie ou qui ont été blessés pour notre liberté. La Bruyère a d'ailleurs un plan en six phases pour faire des enfants d'aujourd'hui les "passeurs de mémoire" de demain. Concrètement, il s'agit notamment d'étudier ces monuments et de réaliser des travaux destinés au montage d'une exposition, mais également de faire participer activement les jeunes aux commémorations officielles. (Belga)

La réhabilitation des monuments concerne treize lieux de mémoire relatifs aux deux conflits mondiaux que l'on trouve dans les sept villages de l'entité (Rhisnes, Bovesse, Saint-Denis, Meux, Villers-lez-Heest, Warisoulx et Emines). Après un point sur l'état sanitaire des monuments, la province contribuera à leur restauration (rejointoyage, peinture, réparation des pierres, etc), à leur embellissement et leur mise en valeur paysagère. En outre, les services provinciaux et culturels locaux mettront en place un circuit-promenade et réaliseront une brochure sur le thème "1914-1918 à La Bruyère". Pour le bourgmestre, Robert Cappe, et le député-président du collège provincial, Jean-Marc Van Espen, l'objectif est aussi de sensibiliser les jeunes au devoir de mémoire et de reconnaissance à l'égard de ceux qui ont sacrifié leur vie ou qui ont été blessés pour notre liberté. La Bruyère a d'ailleurs un plan en six phases pour faire des enfants d'aujourd'hui les "passeurs de mémoire" de demain. Concrètement, il s'agit notamment d'étudier ces monuments et de réaliser des travaux destinés au montage d'une exposition, mais également de faire participer activement les jeunes aux commémorations officielles. (Belga)