Fort de l'arrêt du Conseil d'Etat préconisant sa réintégration, le policier s'est présenté, accompagné de son avocat, il y a une dizaine de jours à la réception de la police fédérale de Bruxelles pour reprendre son travail. Il a d'abord été renvoyé chez lui mais a finalement pu retrouver une fonction opérationnelle durant le week-end, six ans et demi après avoir été interpellé, le 8 juin 2007, et présenté au juge d'instruction. L'inspecteur était soupçonné d'avoir fourni des informations à des criminels qui étaient aussi des indicateurs pour la police. (Belga)

Fort de l'arrêt du Conseil d'Etat préconisant sa réintégration, le policier s'est présenté, accompagné de son avocat, il y a une dizaine de jours à la réception de la police fédérale de Bruxelles pour reprendre son travail. Il a d'abord été renvoyé chez lui mais a finalement pu retrouver une fonction opérationnelle durant le week-end, six ans et demi après avoir été interpellé, le 8 juin 2007, et présenté au juge d'instruction. L'inspecteur était soupçonné d'avoir fourni des informations à des criminels qui étaient aussi des indicateurs pour la police. (Belga)