En 2012, ce service a bouclé 814 enquêtes, dont 35% ont permis de constater une infraction (comme une radiographie dentaire non conforme par exemple), avec, le cas échéant, un remboursement à l'Inami. Des remboursements qui se sont montés à 3,47 millions d'euros. Près de 15 autres pour-cent des enquêtes ont débouché sur des procédures plus lourdes. Il s'agissait de prestations qui n'ont pas été effectuées, mais dont le paiement a tout de même été demandé à l'assurance-maladie, de prestations qui ne sont ni curatives ni préventives (comme un blanchiment des dents) et qui ne doivent donc faire l'objet d'aucun remboursement par l'assurance-maladie, ou encore de surconsommation (prestations inutiles/onéreuses). Ces procédures ont permis au SECM de percevoir près de 8 millions d'euros de remboursement, auxquels il convient d'ajouter des amendes pour un montant de 2,35 millions d'euros. Au total, la police des médecins a donc rapporté près de 14 millions d'euros. Seize dossiers de fraude, trop lourds pour le seul SECM, ont en outre été transmis au parquet. (Belga)

En 2012, ce service a bouclé 814 enquêtes, dont 35% ont permis de constater une infraction (comme une radiographie dentaire non conforme par exemple), avec, le cas échéant, un remboursement à l'Inami. Des remboursements qui se sont montés à 3,47 millions d'euros. Près de 15 autres pour-cent des enquêtes ont débouché sur des procédures plus lourdes. Il s'agissait de prestations qui n'ont pas été effectuées, mais dont le paiement a tout de même été demandé à l'assurance-maladie, de prestations qui ne sont ni curatives ni préventives (comme un blanchiment des dents) et qui ne doivent donc faire l'objet d'aucun remboursement par l'assurance-maladie, ou encore de surconsommation (prestations inutiles/onéreuses). Ces procédures ont permis au SECM de percevoir près de 8 millions d'euros de remboursement, auxquels il convient d'ajouter des amendes pour un montant de 2,35 millions d'euros. Au total, la police des médecins a donc rapporté près de 14 millions d'euros. Seize dossiers de fraude, trop lourds pour le seul SECM, ont en outre été transmis au parquet. (Belga)