A la suite de la manifestation du 2 avril, la tentative de conciliation entre les pompiers et le gouvernement bruxellois s'est soldée mercredi dernier par un échec. Les hommes du feu accusent la directrice générale du SIAMU d'être responsable de la dégradation des conditions de travail et de blocages dans la mise en oeuvre du cadre opérationnel. Eric Labourdette revient sur ses antécédents : "Le gouvernement l'a écartée du SIAMU en 2006 à la suite d'une pétition signée par l'ensemble des niveaux A du service. En 2013, elle est revenue par la grande porte, mais il fallait bien se douter que ça allait mal se passer. Trois personnes du service administratif sont actuellement en burn out. Elle n'a pas, d'après ses missions, à se mêler de l'effectif opérationnel". Il appréhende qu'elle soit seule à la tête du SIAMU en septembre, au départ en pension du chef de corps. Le 30 avril, les pompiers de Bruxelles ont prévu de remettre un cercueil symbolisant l'enterrement du SIAMU au ministre-président de la Région Rudi Vervoort (PS). D'autres corps enverront des pompiers en soutien. Par ailleurs, la grève au service de prévention se poursuit depuis le 2 avril. (Belga)

A la suite de la manifestation du 2 avril, la tentative de conciliation entre les pompiers et le gouvernement bruxellois s'est soldée mercredi dernier par un échec. Les hommes du feu accusent la directrice générale du SIAMU d'être responsable de la dégradation des conditions de travail et de blocages dans la mise en oeuvre du cadre opérationnel. Eric Labourdette revient sur ses antécédents : "Le gouvernement l'a écartée du SIAMU en 2006 à la suite d'une pétition signée par l'ensemble des niveaux A du service. En 2013, elle est revenue par la grande porte, mais il fallait bien se douter que ça allait mal se passer. Trois personnes du service administratif sont actuellement en burn out. Elle n'a pas, d'après ses missions, à se mêler de l'effectif opérationnel". Il appréhende qu'elle soit seule à la tête du SIAMU en septembre, au départ en pension du chef de corps. Le 30 avril, les pompiers de Bruxelles ont prévu de remettre un cercueil symbolisant l'enterrement du SIAMU au ministre-président de la Région Rudi Vervoort (PS). D'autres corps enverront des pompiers en soutien. Par ailleurs, la grève au service de prévention se poursuit depuis le 2 avril. (Belga)