Les mesures, élaborées par la ministre des PME, Sabine Laruelle, visent à améliorer l'information aux clients, faciliter la mobilité des emprunteurs, mais aussi à "rééquilibrer" la relation contractuelle entre banquier et PME. Les banques seront obligées à fournir -gratuitement- une information compréhensible et adaptée aux besoins de l'entrepreneur, et ce sur simple demande. Les refus d'octroi d'un crédit devra à l'avenir obligatoirement faire l'objet d'un exposé compréhensible des motifs ou des éléments qui ont influencé l'analyse des risques. Selon le gouvernement, cette obligation devrait aider les entrepreneurs à améliorer leur dossier et introduire une nouvelle demande. (Belga)

Les mesures, élaborées par la ministre des PME, Sabine Laruelle, visent à améliorer l'information aux clients, faciliter la mobilité des emprunteurs, mais aussi à "rééquilibrer" la relation contractuelle entre banquier et PME. Les banques seront obligées à fournir -gratuitement- une information compréhensible et adaptée aux besoins de l'entrepreneur, et ce sur simple demande. Les refus d'octroi d'un crédit devra à l'avenir obligatoirement faire l'objet d'un exposé compréhensible des motifs ou des éléments qui ont influencé l'analyse des risques. Selon le gouvernement, cette obligation devrait aider les entrepreneurs à améliorer leur dossier et introduire une nouvelle demande. (Belga)