Ces centaines d'emails rassemblés sur le cd-rom proviennent d'une adresse Skynet utilisée par Elio Di Rupo. Les messages datent tous de la période 2004-2008, quand il était président du PS et également ministre-président wallon (de 2005 à 2007). Presque tous les emails ont un caractère privé, bien que quelques-uns concernent également ses activités politiques ou des demandes de soutien. "Il s'agit d'un vol de données privées. Je n'ai aucune idée de qui est responsable", a réagi le Premier ministre, qui n'a pas indiqué pour l'instant s'il comptait porter plainte. Il souhaite surtout tirer des leçons de cette situation, a-t-il ajouté. A côté de l'adresse email personnelle du Premier, six autres boites mails ont été piratées. Cela concerne notamment une adresse email générale du parti socialiste et l'email professionnel d'une connaissance d'Elio Di Rupo qui travaille à la Banque Nationale (BNB). (Belga)

Ces centaines d'emails rassemblés sur le cd-rom proviennent d'une adresse Skynet utilisée par Elio Di Rupo. Les messages datent tous de la période 2004-2008, quand il était président du PS et également ministre-président wallon (de 2005 à 2007). Presque tous les emails ont un caractère privé, bien que quelques-uns concernent également ses activités politiques ou des demandes de soutien. "Il s'agit d'un vol de données privées. Je n'ai aucune idée de qui est responsable", a réagi le Premier ministre, qui n'a pas indiqué pour l'instant s'il comptait porter plainte. Il souhaite surtout tirer des leçons de cette situation, a-t-il ajouté. A côté de l'adresse email personnelle du Premier, six autres boites mails ont été piratées. Cela concerne notamment une adresse email générale du parti socialiste et l'email professionnel d'une connaissance d'Elio Di Rupo qui travaille à la Banque Nationale (BNB). (Belga)