L'usine Holcim à Obourg sera à l'arrêt vendredi dès 5 heures après l'annonce mercredi par la direction de supprimer 48 emplois, soit 22 employés et 26 ouvriers. "Le personnel est sous le choc et ne comprend pas l'intention de la direction", a indiqué Paul Delaive de la CSC. "On nous annonce une volonté d'augmenter la rentabilité suite notamment à la baisse du prix du ciment alors que nous pouvons à peine assurer les 1,1 million de tonnes par an avec le personnel actuel. Qu'en sera-t-il si on se prive d'un quart du personnel ? Nous attendons les prochaines réunions d'information dans le cadre de la loi Renault pour poser toutes les questions à la direction dans le but de limiter au maximum l'impact social." "Même les deux fours seront coupés, ce qui est assez unique et dénote la détermination des travailleurs", a encore ajouté M. Delaive. (Belga)

L'usine Holcim à Obourg sera à l'arrêt vendredi dès 5 heures après l'annonce mercredi par la direction de supprimer 48 emplois, soit 22 employés et 26 ouvriers. "Le personnel est sous le choc et ne comprend pas l'intention de la direction", a indiqué Paul Delaive de la CSC. "On nous annonce une volonté d'augmenter la rentabilité suite notamment à la baisse du prix du ciment alors que nous pouvons à peine assurer les 1,1 million de tonnes par an avec le personnel actuel. Qu'en sera-t-il si on se prive d'un quart du personnel ? Nous attendons les prochaines réunions d'information dans le cadre de la loi Renault pour poser toutes les questions à la direction dans le but de limiter au maximum l'impact social." "Même les deux fours seront coupés, ce qui est assez unique et dénote la détermination des travailleurs", a encore ajouté M. Delaive. (Belga)