L'émission de télévision Panorama, diffusée à la fin du mois de février, avait montré comment cette unité avait maîtrisé Jonathan Jacob dans une cellule du commissariat de Mortsel (province d'Anvers), le 6 janvier 2010. Le jeune homme de 26 ans avait succombé à une hémorragie interne après l'intervention de l'équipe spéciale. Les images avaient notamment révélé qu'un de ses membres avait frappé Jonathan Jacob à plusieurs reprises. Selon le journal, les agents craignent de ne plus avoir droit à un procès équitable à cause de l'émotion suscitée par ce reportage. Toujours selon les agents, seule une partie des images a été utilisée et les téléspectateurs n'ont donc eu accès qu'à une version des faits. L'enquête suit son cours. La chambre des mises en accusation devra désigner les personnes qui comparaîtront devant le tribunal pour répondre du décès de Jonathan Jacob. (Belga)

L'émission de télévision Panorama, diffusée à la fin du mois de février, avait montré comment cette unité avait maîtrisé Jonathan Jacob dans une cellule du commissariat de Mortsel (province d'Anvers), le 6 janvier 2010. Le jeune homme de 26 ans avait succombé à une hémorragie interne après l'intervention de l'équipe spéciale. Les images avaient notamment révélé qu'un de ses membres avait frappé Jonathan Jacob à plusieurs reprises. Selon le journal, les agents craignent de ne plus avoir droit à un procès équitable à cause de l'émotion suscitée par ce reportage. Toujours selon les agents, seule une partie des images a été utilisée et les téléspectateurs n'ont donc eu accès qu'à une version des faits. L'enquête suit son cours. La chambre des mises en accusation devra désigner les personnes qui comparaîtront devant le tribunal pour répondre du décès de Jonathan Jacob. (Belga)