"Nous allons adopter ce que nous appelons un +concept d'opération+, ce qui signifie des directives larges sur comment former la future mission +Resolute Support+ ("Soutien résolu" aux forces de sécurité afghanes) à partir de 2015", a-t-il affirmé à son arrivée au siège bruxellois de l'Otan avant une réunion ministérielle de deux jours. M. Rasmussen a ajouté ne pas encore s'attendre à des décisions sur le nombre de troupes et d'instructeurs que comptera cette mission de "formation, de conseil et d'aide" aux forces de sécurité nationales afghanes (ANSF), venant à la suite de mission de combat de l'Isaf. Le "plan d'opération" (OpPlan), plus concret, notamment en ce qui concerne les effectifs - de l'ordre de 12.000 hommes sont actuellement évoqués, mais le Pentagone semble prêt à étudier un accroissement du nombre d'Américains - devrait être approuvé plus tard à l'automne. Et un sommet des chefs d'Etat et de gouvernement alliés est d'ores et déjà prévu l'an prochain, pour marquer la fin de l'actuelle Isaf, que l'Otan dirige depuis 2003. (Belga)

"Nous allons adopter ce que nous appelons un +concept d'opération+, ce qui signifie des directives larges sur comment former la future mission +Resolute Support+ ("Soutien résolu" aux forces de sécurité afghanes) à partir de 2015", a-t-il affirmé à son arrivée au siège bruxellois de l'Otan avant une réunion ministérielle de deux jours. M. Rasmussen a ajouté ne pas encore s'attendre à des décisions sur le nombre de troupes et d'instructeurs que comptera cette mission de "formation, de conseil et d'aide" aux forces de sécurité nationales afghanes (ANSF), venant à la suite de mission de combat de l'Isaf. Le "plan d'opération" (OpPlan), plus concret, notamment en ce qui concerne les effectifs - de l'ordre de 12.000 hommes sont actuellement évoqués, mais le Pentagone semble prêt à étudier un accroissement du nombre d'Américains - devrait être approuvé plus tard à l'automne. Et un sommet des chefs d'Etat et de gouvernement alliés est d'ores et déjà prévu l'an prochain, pour marquer la fin de l'actuelle Isaf, que l'Otan dirige depuis 2003. (Belga)