Pourtant, le nombre de places subsidiées a bel et bien augmenté sur la même période, passant de 3.209 à 3.551. Mais on constate un net recul des crèches privées et des accueillantes d'enfants. Selon le Standaard, l'origine de cette situation provient du renforcement de la réglementation flamande. On constate un transfert de reconnaissances vers l'ONE, plus souple notamment en matière d'exigences linguistiques. La députée bruxelloise socialiste flamande Elke Roex tire la sonnette d'alarme en invoquant la nécessité, selon certaines enquêtes de développer 4.000 nouvelles places à Bruxelles d'ici 2016. (LOD)

Pourtant, le nombre de places subsidiées a bel et bien augmenté sur la même période, passant de 3.209 à 3.551. Mais on constate un net recul des crèches privées et des accueillantes d'enfants. Selon le Standaard, l'origine de cette situation provient du renforcement de la réglementation flamande. On constate un transfert de reconnaissances vers l'ONE, plus souple notamment en matière d'exigences linguistiques. La députée bruxelloise socialiste flamande Elke Roex tire la sonnette d'alarme en invoquant la nécessité, selon certaines enquêtes de développer 4.000 nouvelles places à Bruxelles d'ici 2016. (LOD)