"Les produits digitaux en soi ne sont pas neufs pour l'IGN, mais CartoWeb est le tout premier ensemble de cartes spécifiquement conçu depuis le départ pour être visualisé sur des écrans", précise Ward Verlinden, de la direction des applications. Concrètement, l'adaptation des cartes papier traditionnelles de l'IGN à une lecture optimale sur écran se fait, entre autres, par une adaptation des couleurs (moins de contrastes) et l'utilisation d'une symbolisation spécifique homogénéisée. La transition entre les 11 niveaux d'échelle se fait de manière fluide, permettant différents types d'utilisation. "Les plus grandes échelles s'apparentent à des plans, avec pour la première fois dans un produit IGN l'apparition des noms de rue", précise Frédérique Spitaels, chef de projet. La précision va jusqu'à une visualisation du bâti, avec différenciations des types de constructions, des bois (mixtes, conifères, feuillus...), et inscription des lieux-dits, ainsi que le tracé des chemins de terre et sentiers. Des couches peuvent également être superposées à la carte affichée, telle qu'une photographie aérienne. L'usage devrait rester entièrement gratuit pour le grand public, qui trouvera les liens et informations utiles sur le site de l'Institut. (Belga)

"Les produits digitaux en soi ne sont pas neufs pour l'IGN, mais CartoWeb est le tout premier ensemble de cartes spécifiquement conçu depuis le départ pour être visualisé sur des écrans", précise Ward Verlinden, de la direction des applications. Concrètement, l'adaptation des cartes papier traditionnelles de l'IGN à une lecture optimale sur écran se fait, entre autres, par une adaptation des couleurs (moins de contrastes) et l'utilisation d'une symbolisation spécifique homogénéisée. La transition entre les 11 niveaux d'échelle se fait de manière fluide, permettant différents types d'utilisation. "Les plus grandes échelles s'apparentent à des plans, avec pour la première fois dans un produit IGN l'apparition des noms de rue", précise Frédérique Spitaels, chef de projet. La précision va jusqu'à une visualisation du bâti, avec différenciations des types de constructions, des bois (mixtes, conifères, feuillus...), et inscription des lieux-dits, ainsi que le tracé des chemins de terre et sentiers. Des couches peuvent également être superposées à la carte affichée, telle qu'une photographie aérienne. L'usage devrait rester entièrement gratuit pour le grand public, qui trouvera les liens et informations utiles sur le site de l'Institut. (Belga)