"Les tensions internationales à propos d'une éventuelle intervention militaire semblent apaisées pour le moment. Cela pourrait engendrer le sentiment que la crise est derrière nous, alors que sur le terrain les combats continuent. La population civile y est pleinement exposée, elle vit dans l'angoisse, l'isolement et voit ses conditions de vie se dégrader considérablement", affirme Syrie 12-12. L'hiver est une nouvelle menace pour les civils, précise le consortium. "L'impact pourrait être important sur une population déjà affaiblie. C'est maintenant qu'il faut fournir vêtements et couvertures et renforcer la capacité de résistance des civils". Les ONG belges réunies au sein de Syrie 12-12 (Caritas International, Handicap International, Médecins du Monde, Oxfam-Solidarité et Unicef-Belgique) poursuivent leur action sur le terrain. Ils ont besoin de 7 millions d'euros et en ont déjà réunis 2,4. Les ONG prévoient de lancer une nouvelle campagne mi-octobre, sous la forme d'une semaine de solidarité, indique le président Erik Todts. La teneur exacte de cette action sera dévoilée plus tard. "Il faut faire prendre conscience aux gens que leur contribution peut vraiment faire la différence." (Belga)

"Les tensions internationales à propos d'une éventuelle intervention militaire semblent apaisées pour le moment. Cela pourrait engendrer le sentiment que la crise est derrière nous, alors que sur le terrain les combats continuent. La population civile y est pleinement exposée, elle vit dans l'angoisse, l'isolement et voit ses conditions de vie se dégrader considérablement", affirme Syrie 12-12. L'hiver est une nouvelle menace pour les civils, précise le consortium. "L'impact pourrait être important sur une population déjà affaiblie. C'est maintenant qu'il faut fournir vêtements et couvertures et renforcer la capacité de résistance des civils". Les ONG belges réunies au sein de Syrie 12-12 (Caritas International, Handicap International, Médecins du Monde, Oxfam-Solidarité et Unicef-Belgique) poursuivent leur action sur le terrain. Ils ont besoin de 7 millions d'euros et en ont déjà réunis 2,4. Les ONG prévoient de lancer une nouvelle campagne mi-octobre, sous la forme d'une semaine de solidarité, indique le président Erik Todts. La teneur exacte de cette action sera dévoilée plus tard. "Il faut faire prendre conscience aux gens que leur contribution peut vraiment faire la différence." (Belga)