Les anciens gendarmes qui vivent encore de ces habitations bénéficent d'un droit appelé à s'éteindre. Lorsqu'ils les quittent, la Régie des bâtiments les récupère pour les vendre ou les mettre à disposition d'autres services fédéraux. (Belga)

Les anciens gendarmes qui vivent encore de ces habitations bénéficent d'un droit appelé à s'éteindre. Lorsqu'ils les quittent, la Régie des bâtiments les récupère pour les vendre ou les mettre à disposition d'autres services fédéraux. (Belga)