Il n'y a toujours pas traces de l'auteur des coups de feu mortels qui ont coûté la vie, samedi vers 16h30 à la rue d'Havré, tout près de la Grand-Place de Mons, à un homme décédé sur place après avoir été touché, selon le Parquet de Mons, par un premier projectile dans le bras gauche et un second dans la poitrine dans la région du coeur. La victime, Hugo Laurent, né en 1971 à La Hestre, était domicilié à Mons. L'autopsie du corps a été réalisée dimanche matin. Selon le Parquet de Mons, une piste serait privilégiée quant à l'agresseur en fuite. Un homme suspecté et recherché devrait être entendu sur son emploi du temps et sur ses relations avec la victime. Les autorités montoises ont quant à elles précisé que l'agression de semedi était un acte isolé. (Belga)

Il n'y a toujours pas traces de l'auteur des coups de feu mortels qui ont coûté la vie, samedi vers 16h30 à la rue d'Havré, tout près de la Grand-Place de Mons, à un homme décédé sur place après avoir été touché, selon le Parquet de Mons, par un premier projectile dans le bras gauche et un second dans la poitrine dans la région du coeur. La victime, Hugo Laurent, né en 1971 à La Hestre, était domicilié à Mons. L'autopsie du corps a été réalisée dimanche matin. Selon le Parquet de Mons, une piste serait privilégiée quant à l'agresseur en fuite. Un homme suspecté et recherché devrait être entendu sur son emploi du temps et sur ses relations avec la victime. Les autorités montoises ont quant à elles précisé que l'agression de semedi était un acte isolé. (Belga)