"La Libre" faisait état mercredi de cette nomination pour l'ancien ministre Ecolo, soulignant sa légalité, mais répercutant aussi les interrogations de "certains fins connaisseurs de la vie politique" qui "trouvent un peu fort que cette nomination à un emploi dit de promotion se fasse sans le moindre examen". En séance plénière du parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, le député Jean-Luc Crucke (MR) a interrogé le ministre de l'Enseignement supérieur sur cette nomination, s'interrogeant sur la bonne gouvernance. "Je suis un légaliste, j'applique la loi", a répondu M. Marcourt (PS). "Nous considérons que cette personne, qui a été directeur d'école d'un grand établissement à Liège, possède toutes les compétences" requises", a-t-il ajouté. "Ce n'est pas parce que l'on fait de la politique que l'on doit être soumis à l'opprobre général, que l'on ne pourrait pas retrouver un travail ailleurs", a-t-il commenté non sans humeur. (Belga)

"La Libre" faisait état mercredi de cette nomination pour l'ancien ministre Ecolo, soulignant sa légalité, mais répercutant aussi les interrogations de "certains fins connaisseurs de la vie politique" qui "trouvent un peu fort que cette nomination à un emploi dit de promotion se fasse sans le moindre examen". En séance plénière du parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, le député Jean-Luc Crucke (MR) a interrogé le ministre de l'Enseignement supérieur sur cette nomination, s'interrogeant sur la bonne gouvernance. "Je suis un légaliste, j'applique la loi", a répondu M. Marcourt (PS). "Nous considérons que cette personne, qui a été directeur d'école d'un grand établissement à Liège, possède toutes les compétences" requises", a-t-il ajouté. "Ce n'est pas parce que l'on fait de la politique que l'on doit être soumis à l'opprobre général, que l'on ne pourrait pas retrouver un travail ailleurs", a-t-il commenté non sans humeur. (Belga)