L'action à Lommel vise à mettre sous pression la direction européenne de Ford. Environ 400 personnes travaillent sur le site de Lommel. Elles ont arrêté le travail en solidarité avec les travailleurs de Genk. La grève a débuté après le départ de l'équipe de nuit. (MUA)

L'action à Lommel vise à mettre sous pression la direction européenne de Ford. Environ 400 personnes travaillent sur le site de Lommel. Elles ont arrêté le travail en solidarité avec les travailleurs de Genk. La grève a débuté après le départ de l'équipe de nuit. (MUA)