L'arrêt relève que cette culpabilité ne fait aucun doute, vu les aveux de l'accusé depuis le premier jour de l'enquête, le témoignage de sa mère qui est arrivée sur les lieux rapidement après le drame, et les constatations du médecin légiste qui a validé l'explication de Kevin Nys. La mort de l'enfant résulte en effet non d'un accident, mais de manoeuvres de strangulation volontaire, vraisemblablement à mains nues. Vendredi après-midi, les membres du jury écouteront les réquisitions de l'avocate générale Carole Fruy sur la peine, ainsi que les plaidoires des avocats de la défense. Ils entreront ensuite en délibération. (PVO)

L'arrêt relève que cette culpabilité ne fait aucun doute, vu les aveux de l'accusé depuis le premier jour de l'enquête, le témoignage de sa mère qui est arrivée sur les lieux rapidement après le drame, et les constatations du médecin légiste qui a validé l'explication de Kevin Nys. La mort de l'enfant résulte en effet non d'un accident, mais de manoeuvres de strangulation volontaire, vraisemblablement à mains nues. Vendredi après-midi, les membres du jury écouteront les réquisitions de l'avocate générale Carole Fruy sur la peine, ainsi que les plaidoires des avocats de la défense. Ils entreront ensuite en délibération. (PVO)