Concrètement, les sessions de rire étaient basées sur le concept du docteur indien Madan Kataria, le "yoga du rire sans raison". "Cette technique s'appuie sur des exercices qui travaillent le diaphragme et la respiration. Nous mettons les participants en situation en leur proposant divers types de rires. Le corps se détend et le vrai rire remonte alors à la surface. Il en résulte la sécrétion par le cerveau d'endorphines, les "hormones du bonheur", explique Paul Flasse, vice-président de l'Académie du rire de Belgique. "Le cerveau ne différencie pas les vrais rires et des faux et provoque dans les deux cas la sécrétion des endorphines. Quelle que soit la source du rire, ses bienfaits sont constatés: lien social, renforcement du muscle cardiaque et du système immunitaire, augmentation de la capacité pulmonaire et diminution du stress notamment", précise-t-il. (Belga)

Concrètement, les sessions de rire étaient basées sur le concept du docteur indien Madan Kataria, le "yoga du rire sans raison". "Cette technique s'appuie sur des exercices qui travaillent le diaphragme et la respiration. Nous mettons les participants en situation en leur proposant divers types de rires. Le corps se détend et le vrai rire remonte alors à la surface. Il en résulte la sécrétion par le cerveau d'endorphines, les "hormones du bonheur", explique Paul Flasse, vice-président de l'Académie du rire de Belgique. "Le cerveau ne différencie pas les vrais rires et des faux et provoque dans les deux cas la sécrétion des endorphines. Quelle que soit la source du rire, ses bienfaits sont constatés: lien social, renforcement du muscle cardiaque et du système immunitaire, augmentation de la capacité pulmonaire et diminution du stress notamment", précise-t-il. (Belga)