La limite de concentration de particules fines a été dépassée durant 58 jours à Haren (Bruxelles), durant 47 jours à Roulers (Flandre occidentale) et Engis (Liège), 41 jours à Evergem (Flandre orientale) et 39 jours à Winkel-Sainte-Croix (Flandre orientale) Depuis le début des mesures en 1997, le nombre de points de mesure a été augmenté. Et depuis 1997, c'est la première fois qu'aussi peu de sites ont dépassé les normes de mesure. "Cela montre que les efforts de lutte contre les particules fines portent leurs fruits", explique Frans Fierens, collaborateur scientifique chez CELINE, qui pointe les bonnes conditions météorologiques de 2013. Quant à la moyenne annuelle de concentrations de dioxyde d'azote (NO2), elle ne peut dépasser la norme européenne de 40 µg/m3. "Il y a surtout des dépassements sur les sites avec un trafic dense, comme la rue Belliard à Bruxelles", indique Frans Fierens, qui précise que sur les sites où il y a des dépassements, on note une diminution de la moyenne annuelle. En outre, les 22 et 23 juillet 2013, le seuil d'alerte pour la concentration d'ozone de 240 µg/m³ a été dépassé à cause de la chaleur. (Belga)

La limite de concentration de particules fines a été dépassée durant 58 jours à Haren (Bruxelles), durant 47 jours à Roulers (Flandre occidentale) et Engis (Liège), 41 jours à Evergem (Flandre orientale) et 39 jours à Winkel-Sainte-Croix (Flandre orientale) Depuis le début des mesures en 1997, le nombre de points de mesure a été augmenté. Et depuis 1997, c'est la première fois qu'aussi peu de sites ont dépassé les normes de mesure. "Cela montre que les efforts de lutte contre les particules fines portent leurs fruits", explique Frans Fierens, collaborateur scientifique chez CELINE, qui pointe les bonnes conditions météorologiques de 2013. Quant à la moyenne annuelle de concentrations de dioxyde d'azote (NO2), elle ne peut dépasser la norme européenne de 40 µg/m3. "Il y a surtout des dépassements sur les sites avec un trafic dense, comme la rue Belliard à Bruxelles", indique Frans Fierens, qui précise que sur les sites où il y a des dépassements, on note une diminution de la moyenne annuelle. En outre, les 22 et 23 juillet 2013, le seuil d'alerte pour la concentration d'ozone de 240 µg/m³ a été dépassé à cause de la chaleur. (Belga)