En collaboration avec le National Coalition Against Censorship (NCAC) (Coalition Nationale contre la censure), l'artiste a mis en scène 125 modèles nus équipés de tétons cartonnés pour dénoncer les politiques de censure de Facebook envers la nudité artistique photographique. La manifestation souligne "l'inégalité rigide - et anachronique - entre les sexes dans les politiques de nudités existantes".

Dans sa lettre ouverte signée par plus de 250 artistes, musées, et organisations artistiques, le NCAC demande à Facebook de "supprimer ce voile de honte et mettre à jour ses directives/normes communautaires afin de permettre à la créativité artistique de s'épanouir".

L'oeuvre de l'artiste se caractérise par des usages fréquents de corps nus. En 1992, celui-ci réalisa sa première photographie dans les rues de New York avant de poursuivre son travail dans d'autres métropoles mondiales telles que Londres, Melbourne, Montréal, Caracas, Buenos Aires ou encore Sydney. C'est en 2010 devant l'opéra de Sydney que Spencer avait orchestré pas moins de 5200 personnes pour une photographie monumentale.

Jean Castorini