"Nous reconnaissons le droit légitime d'Israël à se défendre, à défendre son peuple et son territoire", a dit le porte-parole de la diplomatie américaine Ned Price, tandis que le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a promis de répondre "avec force".

"Notre objectif à court terme, c'est la désescalade", a insisté Ned Price devant la presse.

"Plus largement, nous sommes profondément préoccupés par la situation en Israël, en Cisjordanie et dans la banda de Gaza, notamment par les confrontations violentes à Jérusalem", a-t-il ajouté, saluant les "mesures prises par le gouvernement israélien ces derniers jours pour éviter les provocations".

Il a toutefois apporté le soutien américain aux "manifestations pacifiques".

Au moins neuf personnes, dont trois enfants et un commandant du Hamas, sont mortes lundi dans des frappes israéliennes sur la bande de Gaza, menées en riposte à des roquettes tirées depuis l'enclave, après une nouvelle journée de violences à Jérusalem-Est.

Londres "condamne" et appelle à une "désescalade immédiate"

Le ministre britannique des Affaires étrangères Dominic Raab a condamné lundi les tirs de roquettes du Hamas contre Israël, appelant à une "désescalade immédiate de tous les côtés".

"Le Royaume-Uni condamne les tirs de roquettes sur Jérusalem et sur des sites en Israël. La violence actuelle à Jérusalem et à Gaza doit cesser", a indiqué le ministre dans un tweet, "Nous avons besoin d'une désescalade immédiate de tous les côtés, et d'arrêter de cibler les populations civiles".

"Nous reconnaissons le droit légitime d'Israël à se défendre, à défendre son peuple et son territoire", a dit le porte-parole de la diplomatie américaine Ned Price, tandis que le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a promis de répondre "avec force"."Notre objectif à court terme, c'est la désescalade", a insisté Ned Price devant la presse."Plus largement, nous sommes profondément préoccupés par la situation en Israël, en Cisjordanie et dans la banda de Gaza, notamment par les confrontations violentes à Jérusalem", a-t-il ajouté, saluant les "mesures prises par le gouvernement israélien ces derniers jours pour éviter les provocations".Il a toutefois apporté le soutien américain aux "manifestations pacifiques".Au moins neuf personnes, dont trois enfants et un commandant du Hamas, sont mortes lundi dans des frappes israéliennes sur la bande de Gaza, menées en riposte à des roquettes tirées depuis l'enclave, après une nouvelle journée de violences à Jérusalem-Est.Londres "condamne" et appelle à une "désescalade immédiate"Le ministre britannique des Affaires étrangères Dominic Raab a condamné lundi les tirs de roquettes du Hamas contre Israël, appelant à une "désescalade immédiate de tous les côtés". "Le Royaume-Uni condamne les tirs de roquettes sur Jérusalem et sur des sites en Israël. La violence actuelle à Jérusalem et à Gaza doit cesser", a indiqué le ministre dans un tweet, "Nous avons besoin d'une désescalade immédiate de tous les côtés, et d'arrêter de cibler les populations civiles".