Le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken a déclaré dans un communiqué que les Etats-Unis continuaient de s'opposer à la volonté de la Cour d'enquêter au sujet de l'Afghanistan ou d'Israël, mais il a ajouté que Washington souhaitait évoquer ces cas "à travers le dialogue avec tous les acteurs du processus en lien avec la CPI plutôt que par l'imposition de sanctions".

Le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken a déclaré dans un communiqué que les Etats-Unis continuaient de s'opposer à la volonté de la Cour d'enquêter au sujet de l'Afghanistan ou d'Israël, mais il a ajouté que Washington souhaitait évoquer ces cas "à travers le dialogue avec tous les acteurs du processus en lien avec la CPI plutôt que par l'imposition de sanctions".