"C'est sans précédent en Thaïlande et je veux que ce soit la dernière fois qu'une telle crise se produit" a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à l'hôpital de Nakhon Ratchasima, où les victimes de la tuerie ont été évacuées après le carnage dans un centre commercial de la ville. Il a ajouté que les motivations du tueur, qui a été abattu par la police, étaient d'ordre "personnel", liées à un conflit autour de la "vente d'une maison". Les victimes ne devront pas les frais d'hospitalisation, qui seront pris en charge par le gouvernement, a encore précisé Prayut Chan-O-Cha.

"C'est sans précédent en Thaïlande et je veux que ce soit la dernière fois qu'une telle crise se produit" a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à l'hôpital de Nakhon Ratchasima, où les victimes de la tuerie ont été évacuées après le carnage dans un centre commercial de la ville. Il a ajouté que les motivations du tueur, qui a été abattu par la police, étaient d'ordre "personnel", liées à un conflit autour de la "vente d'une maison". Les victimes ne devront pas les frais d'hospitalisation, qui seront pris en charge par le gouvernement, a encore précisé Prayut Chan-O-Cha.