Cela se passe dans la jungle en Argentine. C'est là que plusieurs archéologues argentins ont découvert trois structures à moitié effondrées et entamées par de la végétation. Selon eux, ces ruines auraient été destinées à être une cachette secrète pour les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale, rapportait dimanche passé le journal Clarin.

Ces ruines se trouvent dans le parc de Teyu Cuare. Les chercheurs y ont notamment découvert des pièces allemandes datant de 1938 à 1944, de la porcelaine allemande et de nombreuses inscriptions nazies.

"Apparemment, au milieu de la Seconde Guerre mondiale, les nazis ont développé un projet secret : construire des abris pour des dignitaires du régime en cas de défaite, sur des sites inaccessibles : au milieu du désert, dans les montagnes, sur une falaise ou au milieu de la jungle, comme ici", a expliqué Daniel Schavelzon au journal Clarin.

Situés près de la frontière avec le Paraguay pour faciliter la fuite des dignitaires du régime nazi, ces derniers n'auraient cependant pas eu à se cacher ou à fuir puisque l'Argentine a accueilli des responsables nazis après la fin de la guerre.

Cela se passe dans la jungle en Argentine. C'est là que plusieurs archéologues argentins ont découvert trois structures à moitié effondrées et entamées par de la végétation. Selon eux, ces ruines auraient été destinées à être une cachette secrète pour les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale, rapportait dimanche passé le journal Clarin.Ces ruines se trouvent dans le parc de Teyu Cuare. Les chercheurs y ont notamment découvert des pièces allemandes datant de 1938 à 1944, de la porcelaine allemande et de nombreuses inscriptions nazies. "Apparemment, au milieu de la Seconde Guerre mondiale, les nazis ont développé un projet secret : construire des abris pour des dignitaires du régime en cas de défaite, sur des sites inaccessibles : au milieu du désert, dans les montagnes, sur une falaise ou au milieu de la jungle, comme ici", a expliqué Daniel Schavelzon au journal Clarin.Situés près de la frontière avec le Paraguay pour faciliter la fuite des dignitaires du régime nazi, ces derniers n'auraient cependant pas eu à se cacher ou à fuir puisque l'Argentine a accueilli des responsables nazis après la fin de la guerre.