"Je ne pouvais plus me taire." A la Une de L'Obs et du Monde, Camille Kouchner a jeté un fameux pavé dans la mare en ce début janvier. Un récit qu'elle a longtemps gardé sous silence et qui éclate dans un livre à paraître le 7 janvier, La Familia Grande. Un livre qui aura des suites en justice: le parquet de Paris a annoncé ce mardi quil ouvrait une enquête pour "viols et agressions sexuelles" dans ce qui est devenu l'affaire Duhamel.
...

"Je ne pouvais plus me taire." A la Une de L'Obs et du Monde, Camille Kouchner a jeté un fameux pavé dans la mare en ce début janvier. Un récit qu'elle a longtemps gardé sous silence et qui éclate dans un livre à paraître le 7 janvier, La Familia Grande. Un livre qui aura des suites en justice: le parquet de Paris a annoncé ce mardi quil ouvrait une enquête pour "viols et agressions sexuelles" dans ce qui est devenu l'affaire Duhamel.Camille Kouchner n'est autre que la fille de Bernard Kouchner, l'ancien ministre français, fondateur de Médecins sans frontières et futur mari de Christine Ockrent. Aujourd'hui maitresse en droit, cette universitaire est née du premier mariage de Kouchner avec Evelyne Pisier, soeur de l'actrice Marie-France Pisier: une union qui a vu le jour dans l'après-mai 68, sur fond de convictions idéoloiques fortes et d'amitiés avec le castrisme. Une union rapidement brisée, dont il reste trois enfants: Camille, Julien et Alexandre. Après cette rupture, Evelyne Pisier se remarie à la fin des années 1980 avec un autre monstre sacré du paysage médiatique français, le politologue Olivier Duhamel, connu pour ses analyses fines et sa grande gueule, aussi. "J'avais 14 ans et j'ai laissé faire, regrette Camille Kouchner dans son livre J'avais 14 ans, je savais et je n'ai rien dit." Pendant des années, cet homme qu'elle écrit "adoré", à la dégaine de cow-boy, mène la grande vie et adopte des comportements douteux avec ses beaux-enfants, sur fond de fêtes avec des amis et de comportements libertins. Son frère jumeau est victime d'inceste, raconte-t-elle aujourd'hui dans son livre. Le silence était trop pesant, il a brisé des vies. Si l'histoire sort seulement maintenant, c'est parce que sa mère a défendu son mari jusqu'à sa mort, en 2017.La révélation faite dans ce livre fait grand bruit en France. En raison des personnalités impliquées, bien sûr. Le politologue Olivier Duhamel a immédiatement annoncé sur Twitter qu'il quittait toutes ses fonctions en raison "d'attaques personnelles" avant de supprimer son compte. Il était notamment patron de la Fondation nationale des sciences politiques et du club Le Siècle. Mais aussi parce que l'inceste reste un grand tabou. "Près d'un Français sur dix aurait été victime d'inceste, souligne l'hebdomadaire français dans laquelle Camille Kouchner s'est confiée, mais notre législation reste l'une des seules d'Europe où les questions de l'âge et du consentement de l'enfant ne sont pas tranchées." Le débat est d'ailleurs vif sur l'opportunité ou la façon dont cette révélation a été faite, comme s'il s'agissait de démontrer que cette libération par l'intermédiaire d'un livre se fait dans un contexte qui reste lourd."J'aime mes frères et ma soeur, lance dans un tweet Alexandre Kouchner, frère cadet de Camille, qui n'a pas connu le "bourreau". Je salue leur courage et soutiens leur choix de briser le silence. Il faut toujours écouter, entendre et protéger celles et ceux qui ont souffert et souffrent. Pour tout le reste, je vous renvoie au livre. Que tous les bourreaux tremblent." Tout est dit, sans doute.