Le virus continue de se propager dans le monde, avec plus de 33 millions de cas confirmés dans 188 pays. Certains pays qui avaient réussi à arrêter la première vague d'infections voient aujourd'hui les chiffres de contamination augmenter à nouveau.
...

Le virus continue de se propager dans le monde, avec plus de 33 millions de cas confirmés dans 188 pays. Certains pays qui avaient réussi à arrêter la première vague d'infections voient aujourd'hui les chiffres de contamination augmenter à nouveau. C'est bien sûr le cas en Belgique, mais aussi en Espagne, en France et en Grande-Bretagne notamment. Les trois pays les plus touchés à ce jour, les États-Unis (7 millions de cas), l'Inde (près de 6 millions de cas) et le Brésil (4.7 millions de cas) n'ont en revanche pas vu le taux de contamination baisser significativement depuis l'arrivée du virus chez eux. Le virus semble d'ailleurs se propager beaucoup plus rapidement en Inde qu'ailleurs, le pays ayant enregistré environ 90 000 cas par jour au début du mois de septembre. La hausse des infections est due au fait que le gouvernement continue à lever les restrictions pour tenter de relancer l'économie, mais elle est également le reflet d'une augmentation des tests.L'Inde a cependant maintenu un taux de mortalité relativement faible, compte tenu de la taille de sa population. Le pays déplore à ce jour 94.503 décès du Covid-19. Les États-Unis ont passé la barre des 200.000 morts. En Amérique latine, le Brésil est le pays qui compte le plus grand nombre de décès, avec plus de 140.000 à ce jour.Le nombre de nouveaux cas confirmés augmente également rapidement en Argentine, qui compte désormais plus de 700 000 infections.Au Moyen-Orient, l'Iran a été durement touché par le virus. Le pays a comptabilisé la semaine dernière son plus grand nombre de nouveaux cas depuis le début du mois de juin. L'Irak, pays voisin, a connu une augmentation constante du nombre de nouveaux cas.L'Afrique a enregistré plus de 1,4 million de cas confirmés, bien que l'on ne connaisse pas la véritable ampleur de la pandémie sur le continent. Les taux de dépistage y sont faibles, ce qui pourrait fausser les estimations officielles. L'Afrique du Sud et l'Égypte ont connu les plus grandes flambées enregistrées à ce jour sur le continent.Plusieurs pays européens enregistrent un nombre croissant de cas quotidiens, dans un contexte où l'on craint une résurgence du virus. L'Italie et l'Allemagne semblent mieux contenir cette résurgence. Un certain nombre de pays européens ont imposé de nouvelles mesures afin de lutter contre la propagation du virus. Le port du masque s'est banalisé et les règles de distanciations sociales sont légion. La hausse des infections consécutive au relâchement des restrictions de confinement ne se limite toutefois pas à l'Europe.Israël a imposé un nouveau confinement national après avoir enregistré un nombre record de cas quotidiens ces derniers jours.Parmi les autres pays qui ont connu une résurgence du virus, citons la Russie, le Pérou, la Corée du Sud, le Canada et l'Australie - bien qu'après la réintroduction de restrictions plus strictes, certains d'entre eux voient maintenant les cas reculer à nouveau.Les États-Unis comptent plus de 7 millions de cas officiels de coronavirus, soit un cinquième du nombre total de cas dans le monde. Le pays a fait face à plusieurs vagues successives : une en avril-mai et une en juillet-août. Alors que les chiffres commençaient à diminuer, ils semblent repartir à depuis quelques jours, selon les chiffres avancés par la BBC.Avec plus de 200 000 décès, les États-Unis ont également le plus grand nombre de décès au monde.Une projection de l'Université de Washington suggère qu'il pourrait y avoir environ 370 000 décès d'ici la fin de l'année, bien qu'elle dise que cela pourrait être réduit à environ 273 000 si 95% des Américains portent un masque dans les lieux publics.Le virus à l'origine de l'infection respiratoire Covid-19 a été détecté pour la première fois dans la ville de Wuhan, en Chine, fin 2019.L'épidémie s'est ensuite rapidement propagée dans le monde au cours des premiers mois de 2020 et a été déclarée pandémie par l'OMS le 11 mars.L'Europe et l'Amérique du Nord ont connu leurs premières grandes vagues en avril, mais alors qu'elles commençaient à s'atténuer, c'est l'Amérique latine et l'Asie qui ont vu les cas augmenter en flèche.Les gouvernements du monde entier ont été contraints de limiter les déplacements de leur population, de fermer des entreprises et de supprimer un grand nombre d'activités en groupe afin de ralentir la propagation du virus. Cela a eu un impact dévastateur sur l'économie mondiale.Selon l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), les dommages causés aux principales économies du monde sont quatre fois plus importants que la crise financière mondiale de 2009.Dans le même temps, les Nations unies ont déclaré que jusqu'à 265 millions de personnes pourraient être confrontées à la famine d'ici la fin de l'année en raison de l'impact de Covid-19.