Les dirigeants du territoire indien des Îles Andaman-et-Nicobar (est) ont rapporté avoir demandé l'intervention des militaires pour sortir des visiteurs de l'île d'Havelock, l'une plus petites de cet archipel prisé des touristes.

"Un millier de touristes qui étaient allés sur l'île d'Havelock y sont bloqués depuis lundi à cause des fortes pluies", a déclaré à l'AFP T.K.S Ajayan, un responsable du département de gestion des catastrophes.

L'archipel des îles Andaman, aux plages paradisiaques et forêts vierges, est l'une des principales destinations du tourisme domestique en Inde.

La marine indienne a indiqué avoir envoyé quatre bâtiments sur place mais être confrontée à une mer trop agitée pour pouvoir entamer une opération de sauvetage.

"Nous sommes arrivés là-bas mais nous ne pouvons pas risquer des vies civiles dans ces mers si houleuses", a déclaré le capitaine D.K Sharma un porte-parole de la marine.

Le météo locale ne prévoyait pas d'amélioration au cours des 24 prochaines heures.

Les dirigeants du territoire indien des Îles Andaman-et-Nicobar (est) ont rapporté avoir demandé l'intervention des militaires pour sortir des visiteurs de l'île d'Havelock, l'une plus petites de cet archipel prisé des touristes."Un millier de touristes qui étaient allés sur l'île d'Havelock y sont bloqués depuis lundi à cause des fortes pluies", a déclaré à l'AFP T.K.S Ajayan, un responsable du département de gestion des catastrophes.L'archipel des îles Andaman, aux plages paradisiaques et forêts vierges, est l'une des principales destinations du tourisme domestique en Inde.La marine indienne a indiqué avoir envoyé quatre bâtiments sur place mais être confrontée à une mer trop agitée pour pouvoir entamer une opération de sauvetage."Nous sommes arrivés là-bas mais nous ne pouvons pas risquer des vies civiles dans ces mers si houleuses", a déclaré le capitaine D.K Sharma un porte-parole de la marine.Le météo locale ne prévoyait pas d'amélioration au cours des 24 prochaines heures.