Le jeune reporter, identifié comme Ali Raysan, a été tué "en couvrant la bataille" près du village d'Al-Choura, au sud de Mossoul, a précisé Al Sumaria TV dans un message diffusé sur son site internet.

Il s'agit du deuxième journaliste irakien tué en deux jours après la mort vendredi d'un employé de la télévision turkmène Ili, mortellement touché par un sniper de l'EI à Kirkouk où des affrontements sont toujours en cours.

Samedi, les forces fédérales irakiennes et leurs alliés progressaient dans la vallée du Tigre au sud de Mossoul, au sixième jour d'une offensive d'envergure pour reprendre la ville aux djihadistes.

Cette opération, la plus importante lancée en Irak au cours des dernières années, implique des dizaines de milliers de combattants et est susceptible de durer plusieurs mois.

Le jeune reporter, identifié comme Ali Raysan, a été tué "en couvrant la bataille" près du village d'Al-Choura, au sud de Mossoul, a précisé Al Sumaria TV dans un message diffusé sur son site internet. Il s'agit du deuxième journaliste irakien tué en deux jours après la mort vendredi d'un employé de la télévision turkmène Ili, mortellement touché par un sniper de l'EI à Kirkouk où des affrontements sont toujours en cours.Samedi, les forces fédérales irakiennes et leurs alliés progressaient dans la vallée du Tigre au sud de Mossoul, au sixième jour d'une offensive d'envergure pour reprendre la ville aux djihadistes.Cette opération, la plus importante lancée en Irak au cours des dernières années, implique des dizaines de milliers de combattants et est susceptible de durer plusieurs mois.