L'homme arrêté a affirmé avoir pris un raccourci par la cathédrale après que sa voiture fut tombée en panne d'essence, mais ses réponses étaient "incohérentes et évasives", a rapporté le commissaire adjoint du département de police de New York (NYPD), John Miller.

"Nous ne savons pas quel était son état d'esprit, quel était sa motivation", a déclaré Miller lors d'une conférence de presse sur les marches de la cathédrale, une structure néo-gothique au coeur de Manhattan.

L'homme a été confronté à un agent de sécurité qui lui a demandé où il allait et l'a informé qu'il ne pouvait pas se rendre à la cathédrale avec ces objets, selon la police.

"À ce moment-là, de l'essence a apparemment coulé par terre alors qu'il se retournait", a précisé M. Miller. Alertés, des agents du bureau de la lutte contre le terrorisme de la NYPD l'ont rattrapé et arrêté après un interrogatoire.

"Il a raconté qu'il traversait la cathédrale... que sa voiture était à court d'essence", a déclaré Miller. "Nous nous avons regardé son véhicule. Il ne manquait pas d'essence et il a été arrêté", a-t-il précisé.

L'homme, âgé de 37 ans, était "connu des services de police", qui regardent ses antécédents.

La construction de la cathédrale Saint-Patrick s'est achevée en 1878, des extensions ont été ajoutées au fil des ans et une restauration majeure a été achevée en 2015.

Un incendie a causé d'immenses dégâts lundi à la cathédrale gothique Notre-Dame de Paris, un des monuments les plus visités du monde.

Les enquêteurs privilégient la piste accidentelle alors que des travaux de rénovation étaient en cours dans la cathédrale parisienne.