Pfizer, Coronavac ou AstraZeneca, il a tout eu, ou presque. Un habitant de Rio de Janeiro va devoir expliquer aux autorités sanitaires comment il a pu recevoir cinq doses de vaccin contre le Covid-19 en dix semaines.

La municipalité de Rio a indiqué vendredi dans un courrier à l'AFP que les autorités sanitaires allaient entrer en contact avec le quintuple vacciné afin qu'il "explique" comment il a pu recevoir ces injections dans plusieurs centres de vaccination.

Entre le 12 mai et le 21 juillet, l'homme a reçu deux doses de vaccin Pfizer, deux de CoronaVac et une d'AstraZeneca, d'après TV Globo, qui a pu voir le carnet numérique de vaccination de cet habitant de la zone ouest de Rio. Il lui est arrivé de se faire inoculer deux doses à 13 jours d'intervalle. C'est quand il a tenté de recevoir une 6e dose, le 16 août, qu'il a été démasqué.

La municipalité a expliqué que l'homme s'était rendu dans trois centres de vaccination différents et avait profité de pannes informatiques, selon le site d'information G1. Le secrétariat à la Santé a précisé de son côté avoir pu "identifier cet homme dans ses registres" et qu'il prendrait "les mesures nécessaires".

Pour être vaccinés, les Brésiliens doivent être dans la tranche d'âge correspondant au calendrier annoncé, présenter une pièce d'identité et un certificat d'injection de la première dose avant de recevoir la deuxième. Les centres de vaccination ne proposent pas de choix entre les différents vaccins.

Très touchée par le coronavirus, la ville de Rio a dû suspendre plusieurs fois la vaccination de sa population en raison d'une pénurie de vaccins.

Mais des centaines de cas de fraude ont été rapportés, avec des personnes qui ont couru les centres de vaccination dans des Etats comme Sao Paulo, Rio de Janeiro ou le Minas Gerais pour recevoir le vaccin de leur choix ou une 3e dose.

Le Brésil est le deuxième pays le plus endeuillé après les Etats-Unis avec plus de 570.000 morts du Covid-19. Mais au Brésil, contrairement à de nombreux autres pays, l'adhésion de la population à la vaccination est très élevée.

Pfizer, Coronavac ou AstraZeneca, il a tout eu, ou presque. Un habitant de Rio de Janeiro va devoir expliquer aux autorités sanitaires comment il a pu recevoir cinq doses de vaccin contre le Covid-19 en dix semaines. La municipalité de Rio a indiqué vendredi dans un courrier à l'AFP que les autorités sanitaires allaient entrer en contact avec le quintuple vacciné afin qu'il "explique" comment il a pu recevoir ces injections dans plusieurs centres de vaccination. Entre le 12 mai et le 21 juillet, l'homme a reçu deux doses de vaccin Pfizer, deux de CoronaVac et une d'AstraZeneca, d'après TV Globo, qui a pu voir le carnet numérique de vaccination de cet habitant de la zone ouest de Rio. Il lui est arrivé de se faire inoculer deux doses à 13 jours d'intervalle. C'est quand il a tenté de recevoir une 6e dose, le 16 août, qu'il a été démasqué.La municipalité a expliqué que l'homme s'était rendu dans trois centres de vaccination différents et avait profité de pannes informatiques, selon le site d'information G1. Le secrétariat à la Santé a précisé de son côté avoir pu "identifier cet homme dans ses registres" et qu'il prendrait "les mesures nécessaires". Pour être vaccinés, les Brésiliens doivent être dans la tranche d'âge correspondant au calendrier annoncé, présenter une pièce d'identité et un certificat d'injection de la première dose avant de recevoir la deuxième. Les centres de vaccination ne proposent pas de choix entre les différents vaccins. Très touchée par le coronavirus, la ville de Rio a dû suspendre plusieurs fois la vaccination de sa population en raison d'une pénurie de vaccins. Mais des centaines de cas de fraude ont été rapportés, avec des personnes qui ont couru les centres de vaccination dans des Etats comme Sao Paulo, Rio de Janeiro ou le Minas Gerais pour recevoir le vaccin de leur choix ou une 3e dose. Le Brésil est le deuxième pays le plus endeuillé après les Etats-Unis avec plus de 570.000 morts du Covid-19. Mais au Brésil, contrairement à de nombreux autres pays, l'adhésion de la population à la vaccination est très élevée.