Un tribunal fédéral a condamné jeudi à la réclusion à perpétuité un Américain blanc qui, motivé par le racisme, avait abattu deux clients noirs en 2018 dans un magasin du Kentucky et tiré sur un troisième.

Gregory Bush, 53 ans, avait reconnu sa culpabilité et n'a donc pas fait l'objet d'un procès. Il "est condamné pour son attaque odieuse et raciste contre trois personnes noires, qu'il a ciblées à cause de la couleur de leur peau", a souligné Kristen Clarke, haute responsable en charge des droits civiques au ministère de la Justice. "Les actes de violence raciste ne peuvent pas être tolérés dans notre pays aujourd'hui", a-t-elle ajouté dans un communiqué.

Le 24 octobre 2018, Gregory Bush s'était rendu dans une épicerie de Jeffersontown, dans la banlieue de Louisville, armé d'un pistolet. Dans les allées, il avait suivi Maurice Stallard, un homme noir de 69 ans qu'il ne connaissait pas, et lui avait tiré une balle dans la tête. Il était ensuite sorti du magasin et, sur le parking, avait abattu Vickie Lee Jones, une femme noire de 67 ans qu'il ne connaissait pas davantage. Il avait alors pointé son arme sur un homme noir mais celui-ci était aussi armé et avait tiré le premier. Gregory Bush s'était également retrouvé face à un homme blanc, lui aussi armé, et lui avait dit: "Ne tirez pas et je ne tirerai pas: les Blancs ne tirent pas sur les Blancs". Il avait fallu quelques semaines pour que la justice l'accuse de mobile raciste, ce qui avait suscité des frustrations dans la ville.

Un tribunal fédéral a condamné jeudi à la réclusion à perpétuité un Américain blanc qui, motivé par le racisme, avait abattu deux clients noirs en 2018 dans un magasin du Kentucky et tiré sur un troisième.Gregory Bush, 53 ans, avait reconnu sa culpabilité et n'a donc pas fait l'objet d'un procès. Il "est condamné pour son attaque odieuse et raciste contre trois personnes noires, qu'il a ciblées à cause de la couleur de leur peau", a souligné Kristen Clarke, haute responsable en charge des droits civiques au ministère de la Justice. "Les actes de violence raciste ne peuvent pas être tolérés dans notre pays aujourd'hui", a-t-elle ajouté dans un communiqué. Le 24 octobre 2018, Gregory Bush s'était rendu dans une épicerie de Jeffersontown, dans la banlieue de Louisville, armé d'un pistolet. Dans les allées, il avait suivi Maurice Stallard, un homme noir de 69 ans qu'il ne connaissait pas, et lui avait tiré une balle dans la tête. Il était ensuite sorti du magasin et, sur le parking, avait abattu Vickie Lee Jones, une femme noire de 67 ans qu'il ne connaissait pas davantage. Il avait alors pointé son arme sur un homme noir mais celui-ci était aussi armé et avait tiré le premier. Gregory Bush s'était également retrouvé face à un homme blanc, lui aussi armé, et lui avait dit: "Ne tirez pas et je ne tirerai pas: les Blancs ne tirent pas sur les Blancs". Il avait fallu quelques semaines pour que la justice l'accuse de mobile raciste, ce qui avait suscité des frustrations dans la ville.