Les Américains recevaient un ordre de rassemblement à des lieux prédéterminés, comme un bâtiment du ministère de l'Intérieur, près de l'aéroport, où ils subissaient un contrôle des talibans, qui les conduisaient jusqu'à des troupes américaines pour les faire entrer dans l'aéroport. Ces missions d'escorte avaient lieu "plusieurs fois" par jour.

En vertu d'un autre accord, resté secret jusqu'à présent, les troupes spéciales américaines pouvaient joindre leurs compatriotes via des "centres d'appel", après quoi ces derniers étaient informés de l'endroit exact où ils devaient se rendre.

Les Américains recevaient un ordre de rassemblement à des lieux prédéterminés, comme un bâtiment du ministère de l'Intérieur, près de l'aéroport, où ils subissaient un contrôle des talibans, qui les conduisaient jusqu'à des troupes américaines pour les faire entrer dans l'aéroport. Ces missions d'escorte avaient lieu "plusieurs fois" par jour. En vertu d'un autre accord, resté secret jusqu'à présent, les troupes spéciales américaines pouvaient joindre leurs compatriotes via des "centres d'appel", après quoi ces derniers étaient informés de l'endroit exact où ils devaient se rendre.