"Tout ce que nous avons vu ces dernières 48 heures de la part de provocateurs et d'agents russes opérant dans l'est de l'Ukraine, nous indique qu'ils ont été envoyés là-bas déterminés à créer le chaos", a fustigé M. Kerry devant la commission des Affaires étrangères du Sénat américain. John Kerry a également annoncé une rencontre avec le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov. "Nous sommes tombés d'accord pour nous retrouver bientôt, en Europe, la semaine prochaine", a dit M. Kerry, le département d'État ayant évoqué lundi une rencontre quadripartite "d'ici dix jours" entre Washington, Moscou, Kiev et l'Union européenne.

La tension s'est brusquement aggravée dimanche en Ukraine quand des partisans du rattachement avec Moscou se sont emparés de bâtiments officiels à Kharkiv et Donetsk, deux grandes villes de l'Est de l'Ukraine, descendant les drapeaux ukrainiens bleu et jaune pour hisser le blanc-bleu-rouge russe. A Donetsk, les séparatistes ont proclamé sous les vivats une "république populaire de Donetsk". Le gouvernement ukrainien pro-européen a dénoncé un plan du grand voisin russe "pour qu'une armée étrangère passe la frontière et envahisse le territoire ukrainien".

"Tout ce que nous avons vu ces dernières 48 heures de la part de provocateurs et d'agents russes opérant dans l'est de l'Ukraine, nous indique qu'ils ont été envoyés là-bas déterminés à créer le chaos", a fustigé M. Kerry devant la commission des Affaires étrangères du Sénat américain. John Kerry a également annoncé une rencontre avec le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov. "Nous sommes tombés d'accord pour nous retrouver bientôt, en Europe, la semaine prochaine", a dit M. Kerry, le département d'État ayant évoqué lundi une rencontre quadripartite "d'ici dix jours" entre Washington, Moscou, Kiev et l'Union européenne. La tension s'est brusquement aggravée dimanche en Ukraine quand des partisans du rattachement avec Moscou se sont emparés de bâtiments officiels à Kharkiv et Donetsk, deux grandes villes de l'Est de l'Ukraine, descendant les drapeaux ukrainiens bleu et jaune pour hisser le blanc-bleu-rouge russe. A Donetsk, les séparatistes ont proclamé sous les vivats une "république populaire de Donetsk". Le gouvernement ukrainien pro-européen a dénoncé un plan du grand voisin russe "pour qu'une armée étrangère passe la frontière et envahisse le territoire ukrainien".