"Je ne suis pas libre, nous allons à l'hôpital" pour un examen médical avant d'être présentée devant des procureurs, a notamment écrit l'éditorialiste. Ebru Umar a récemment rédigé une chronique très critique de l'homme fort de Turquie dans le quotidien Metro sur un courriel envoyé par le consulat général turc de Rotterdam (ouest des Pays-Bas). Ce courriel qui avait provoqué la controverse demandait aux Turcs de leur signaler les insultes exprimées sur les réseaux sociaux visant le chef de l'Etat turc. Le consulat avait par la suite parlé d'un "malentendu". Les procès pour injure envers M. Erdogan se sont multipliés depuis son élection à la tête de l'Etat en août 2014, signe, selon ses détracteurs, d'une dérive autoritaire. Près de 2.000 procédures judiciaires ont été lancées en Turquie, visant aussi bien artistes et journalistes que simples particuliers.

Belga

"Je ne suis pas libre, nous allons à l'hôpital" pour un examen médical avant d'être présentée devant des procureurs, a notamment écrit l'éditorialiste. Ebru Umar a récemment rédigé une chronique très critique de l'homme fort de Turquie dans le quotidien Metro sur un courriel envoyé par le consulat général turc de Rotterdam (ouest des Pays-Bas). Ce courriel qui avait provoqué la controverse demandait aux Turcs de leur signaler les insultes exprimées sur les réseaux sociaux visant le chef de l'Etat turc. Le consulat avait par la suite parlé d'un "malentendu". Les procès pour injure envers M. Erdogan se sont multipliés depuis son élection à la tête de l'Etat en août 2014, signe, selon ses détracteurs, d'une dérive autoritaire. Près de 2.000 procédures judiciaires ont été lancées en Turquie, visant aussi bien artistes et journalistes que simples particuliers. Belga