Ils ont été détenus dans le district d'Uludere dans la province de Sirnak vers midi. L'un deux a indiqué à l'agence de presse allemande DPA par téléphone qu'ils s'étaient expressément rendus dans une zone où les observateurs du Conseil de l'Europe et de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) n'avaient pas été déployés.

La police a "massivement" interféré

La police a "massivement" interféré avec leurs tentatives d'observer le déroulement des élections, a-t-il dit. Selon leur avocat, les deux hommes et une femme seront présentés à un juge lundi. Le ministère allemand des Affaires étrangères a indiqué que l'ambassade d'Ankara s'occupait du dossier.

Un total de dix étrangers (dont les trois Allemands) qui affirmaient être des observateurs électoraux, mais n'avaient pas d'accréditation correcte ont été arrêtés dimanche, a rapporté l'agence étatique Anadolu. Quatre Italiens et trois Français ont également été arrêtés, y compris un sénateur. Il s'agit de membres d'une délégation communiste française. Ils ont été relâchés à la fermeture des bureaux de vote.