Selon Eurojust, l'opération a été menée aux Pays-Bas, en France, en Belgique, en Allemagne, en Irlande, au Luxembourg et en Grande-Bretagne. Des dizaines de perquisitions ont été menées. Au total, 26 personnes ont été arrêtées et 37.000 euros en argent liquide ont été saisis. Plus de 200 chevaux seront analysés par des vétérinaires. On ne sait pas encore combien de personnes ont été interpellées en Belgique. Le suspect principal est un Belge qui opérait depuis la Belgique, explique Eurojust. L'enquête contre ce Belge a été ouverte en 2012 par un juge d'instruction d'Arlon. La France avait aussi ouvert une enquête en juillet 2013. Selon les autorités françaises, 4.700 chevaux, impropres à la consommation, ont été introduits dans le commerce légal entre 2010 et 2013.

Selon Eurojust, l'opération a été menée aux Pays-Bas, en France, en Belgique, en Allemagne, en Irlande, au Luxembourg et en Grande-Bretagne. Des dizaines de perquisitions ont été menées. Au total, 26 personnes ont été arrêtées et 37.000 euros en argent liquide ont été saisis. Plus de 200 chevaux seront analysés par des vétérinaires. On ne sait pas encore combien de personnes ont été interpellées en Belgique. Le suspect principal est un Belge qui opérait depuis la Belgique, explique Eurojust. L'enquête contre ce Belge a été ouverte en 2012 par un juge d'instruction d'Arlon. La France avait aussi ouvert une enquête en juillet 2013. Selon les autorités françaises, 4.700 chevaux, impropres à la consommation, ont été introduits dans le commerce légal entre 2010 et 2013.