Netflix lance ce 6 septembre une nouvelle mini-série documentaire dans laquelle les spectateurs pourront suivre sur 5 épisodes les quatre membres de l'équipage Inspiration4. La série suivra l'entraînement, le décollage puis l'atterrissage. Et cela presque en temps réel, promet la plateforme. Cette mission spatiale est unique en son genre puisque c'est la première à n'envoyer que des civils dans l'espace. Dans les deux premiers épisodes - qui sortent aujourd'hui - on pourra découvrir le portrait de ces 4 cowboys de l'espace. Qui n'ont pas été choisis au hasard.

Une mission privée

En premier lieu, on retrouve Jared Isaacman, self-made man à la tête d'une entreprise financière, devenu milliardaire. A 38 ans, ce passionné de sensations fortes et de pilotage a décidé de financer lui-même la mission et d'inviter trois personnes à le rejoindre dans son voyage. Hayley Arceneaux, 29 ans et survivante d'un cancer des os. Elle deviendra la plus jeune Américaine à aller dans l'espace. Le deuxième siège a été attribué à Chris Sembroski, 41 ans, ancien de l'armée de l'Air américaine qui travaille désormais dans l'industrie aéronautique. Enfin, le dernier siège, prénommé "prosperity" revient à Sian Proctor, une professeure de science, technologie, ingénierie et mathématiques de 51 ans. Elle a été deux fois candidate auprès de la Nasa pour devenir astronaute.

Décollage prévu le 15 septembre

Le trois autres épisodes se concentreront sur la préparation physique, puis le voyage en tant que tel des comparses. Les quatre touristes décolleront le 15 septembre depuis le centre spatial Kennedy (Floride) et resteront trois jours en orbite à 540 km de la terre. Ils voyageront dans la capsule Dragon de SpaceX, la société d'Elon Musk. Le décollage sera d'ailleurs retransmis en direct sur la chaîne YouTube de Netflix. Bien qu'aucun astronaute ne sera présent dans la capsule avec eux, ils seront surveillés tout du long par SpaceX et leur capsule sera - évidemment - en pilotage automatique. Il faudra attendre le 30 septembre pour retrouver l'épisode final.

Tourisme spatial

Inspiration4 est un grand pas dans le tourisme spatial. En plein boum depuis quelques années, cette nouvelle "destination" fait rêver, et certains comptent bien capitaliser dessus. L'entreprise Virgin Gallactic, qui a envoyé l'été dernier son patron quelques minutes dans l'espace, espère proposer dès 2023 des voyages dans l'espace toutes les 32 heures. Une fois dans l'espace, ces touristes pourraient même profiter d'une nuit d'hôtel, à en croire la société Orbital Assembly Corporation qui espère ouvrir son établissement spatial en 2027, pour ne citer que ces projets.

Cependant, le tourisme spatial fait aussi beaucoup parler de lui, pour les mauvaises raisons. En ces périodes d'inquiétudes climatiques, beaucoup condamnent cette pratique très polluante, répliquant que l'argent investi dans ces voyages express serait bien plus utile autre part.

Netflix lance ce 6 septembre une nouvelle mini-série documentaire dans laquelle les spectateurs pourront suivre sur 5 épisodes les quatre membres de l'équipage Inspiration4. La série suivra l'entraînement, le décollage puis l'atterrissage. Et cela presque en temps réel, promet la plateforme. Cette mission spatiale est unique en son genre puisque c'est la première à n'envoyer que des civils dans l'espace. Dans les deux premiers épisodes - qui sortent aujourd'hui - on pourra découvrir le portrait de ces 4 cowboys de l'espace. Qui n'ont pas été choisis au hasard.Une mission privéeEn premier lieu, on retrouve Jared Isaacman, self-made man à la tête d'une entreprise financière, devenu milliardaire. A 38 ans, ce passionné de sensations fortes et de pilotage a décidé de financer lui-même la mission et d'inviter trois personnes à le rejoindre dans son voyage. Hayley Arceneaux, 29 ans et survivante d'un cancer des os. Elle deviendra la plus jeune Américaine à aller dans l'espace. Le deuxième siège a été attribué à Chris Sembroski, 41 ans, ancien de l'armée de l'Air américaine qui travaille désormais dans l'industrie aéronautique. Enfin, le dernier siège, prénommé "prosperity" revient à Sian Proctor, une professeure de science, technologie, ingénierie et mathématiques de 51 ans. Elle a été deux fois candidate auprès de la Nasa pour devenir astronaute.Décollage prévu le 15 septembreLe trois autres épisodes se concentreront sur la préparation physique, puis le voyage en tant que tel des comparses. Les quatre touristes décolleront le 15 septembre depuis le centre spatial Kennedy (Floride) et resteront trois jours en orbite à 540 km de la terre. Ils voyageront dans la capsule Dragon de SpaceX, la société d'Elon Musk. Le décollage sera d'ailleurs retransmis en direct sur la chaîne YouTube de Netflix. Bien qu'aucun astronaute ne sera présent dans la capsule avec eux, ils seront surveillés tout du long par SpaceX et leur capsule sera - évidemment - en pilotage automatique. Il faudra attendre le 30 septembre pour retrouver l'épisode final.Tourisme spatialInspiration4 est un grand pas dans le tourisme spatial. En plein boum depuis quelques années, cette nouvelle "destination" fait rêver, et certains comptent bien capitaliser dessus. L'entreprise Virgin Gallactic, qui a envoyé l'été dernier son patron quelques minutes dans l'espace, espère proposer dès 2023 des voyages dans l'espace toutes les 32 heures. Une fois dans l'espace, ces touristes pourraient même profiter d'une nuit d'hôtel, à en croire la société Orbital Assembly Corporation qui espère ouvrir son établissement spatial en 2027, pour ne citer que ces projets.Cependant, le tourisme spatial fait aussi beaucoup parler de lui, pour les mauvaises raisons. En ces périodes d'inquiétudes climatiques, beaucoup condamnent cette pratique très polluante, répliquant que l'argent investi dans ces voyages express serait bien plus utile autre part.