Tony Blair plaide pour un accord international pour intégrer l'enseignement contre l'extrémisme dans tous les systèmes éducatifs du monde.
...

Tony Blair plaide pour un accord international pour intégrer l'enseignement contre l'extrémisme dans tous les systèmes éducatifs du monde. Il considère que le combat contre toutes les formes d'extrémismes, quelles qu'elles soient, doit être global. Il suggère une forme d'accord mondial similaire au combat climatique, du même style que le protocole de Kyoto. L'ancien Premier ministre britannique, cité par The Guardian, souhaite que les gouvernements soient tenus responsables de la "pollution spirituelle ou mentale" s'ils permettent d'apprendre aux jeunes une "vision fermée du monde". Il prône l'enseignement d'une "vision tolérante du monde".Une problématique qui doit être abordée dans une perspective internationale plutôt que laisser cela dans les mains des pays seuls. "Ce qui se passe à l'intérieur des affaires d'un pays n'est pas uniquement l'affaire de ce pays", insiste-t-il.S'exprimant sur les attaques contre des mosquées à Christchurch en Nouvelle-Zélande le mois dernier, il assure que la clé est l'éducation, a-t-il déclaré lors d'un Forum mondial sur l'éducation. Une lutte contre les préjugés qui doit commencer dès le plus jeune âge car "c'est lorsque les enfants sont plus jeunes qu'il faut leur donner cette conscience du monde tel qu'il est" et leur inculquer l'ouverture d'esprit. Selon le Centre for Strategic and International Studies, relayé par The Guardian, les programmes de prévention de l'extrémisme violent, notamment via l'enseignement, ne représentent que 0,1% des dépenses mondiales consacrés à la lutte antiterrorisme. Pourtant, l'investissement dans l'éducation pour prévenir le terrorisme devrait être une priorité, selon Tony Blair : "Il faut faire face à l'idéologie de l'extrémisme et pas seulement à ses conséquences". Enseigner aux jeunes la tolérance et lutter contre les préjugés est le "seul moyen" pour que la prochaine génération soit "libérée de l'idéologie de l'extrémisme".