La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 505.652 morts dans le monde, selon un bilan établi par l'AFP.

Plus de 10.322.400 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués.

Les États-Unis totalisent 126.141 décès, le Brésil 58.314 morts, le Royaume-Uni 43.575 morts, l'Italie 34.744 et la France 29.813 morts.

Si l'on rapporte le nombre de morts à la population du pays toutefois, les pays les plus touchés sont par ordre décroissant la Belgique avec 841 morts pour 1 million d'habitants, le Royaume-Uni (642), l'Espagne (606), l'Italie (575), la Suède (526), la France (457), les Etats-Unis (381), le Brésil (274). L'Allemagne vient par exemple loin derrière (107).

Plan de grande ampleur au Royaume-Uni

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a promis mardi "une révolution par les infrastructures" avec un plan de cinq milliards de livres (5,5 milliards d'euros) pour relancer l'économie britannique. "Ce moment nous donne une occasion bien plus grande d'être radical et de faire les choses différemment", a estimé le chef du gouvernement conservateur.

Le produit intérieur brut du pays a baissé de 2,2% au premier trimestre, sa pire chute depuis le troisième trimestre 1979, selon l'Office national des statistiques (ONS).

Voyages: l'UE valide sa liste

Feu vert pour le Canada et trois pays du Maghreb, feu rouge pour les Etats-Unis, la Russie ou la Turquie: les Européens doivent valider ce mardi une liste restreinte d'une quinzaine de pays dont les ressortissants seront autorisés à voyager dans l'UE à partir de mercredi.

Les gouvernements des Etats membres s'étaient fixés cette échéance pour voter sur cette liste de pays dont la situation épidémiologique liée à la maladie Covid-19 est jugée suffisamment sûre pour la reprise de ces voyages, alors que débute la saison touristique estivale.

Droits de l'Homme : le Covid "instrumentalisé"

La Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme a dénoncé mardi l'intimidation de journalistes, blogueurs ou militants civiques exercée par les autorités en Chine et Russie dans le contexte de la pandémie, ainsi que le déni de la réalité de la crise sanitaire aux Etats-Unis.

"Le Covid-19 est instrumentalisé pour limiter le droit des personnes à s'exprimer et à participer à la prise de décisions qui affectent leur vie", a déploré Mme Bachelet à l'ouverture de la 44e session du Conseil des droits de l'Homme.

La Chine vue autrement

La pandémie a poussé un nombre croissant d'Occidentaux à considérer la Chine comme une puissance de premier plan, avec une influence des Etats-Unis en déclin, selon une vaste enquête d'opinion de Français, d'Allemands et d'Américains conduite par le centre de réflexion German Marshall Fund of the United States.

Au mois de mai, plus d'un quart des Français interrogés voyaient en la Chine la puissance la plus influente du monde, contre seulement 13% d'entre eux en janvier. La tendance était similaire en Allemagne (de 12% en janvier à 20% en mai) et aux Etats-Unis (de 6 à 14%).

Deutsche Bahn : énormes pertes

L'opérateur ferroviaire allemand Deutsche Bahn craint la "plus grosse perte annuelle" de son histoire", conséquence de la pandémie malgré le soutien du gouvernement allemand qui souhaite "doubler" le nombre de ses passagers "d'ici 2030".

"Depuis mars, nous sommes entrés dans le rouge, et nous perdons chaque mois plusieurs centaines de millions d'euros", a déclaré le patron du groupe.

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 505.652 morts dans le monde, selon un bilan établi par l'AFP.Plus de 10.322.400 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués.Les États-Unis totalisent 126.141 décès, le Brésil 58.314 morts, le Royaume-Uni 43.575 morts, l'Italie 34.744 et la France 29.813 morts.Si l'on rapporte le nombre de morts à la population du pays toutefois, les pays les plus touchés sont par ordre décroissant la Belgique avec 841 morts pour 1 million d'habitants, le Royaume-Uni (642), l'Espagne (606), l'Italie (575), la Suède (526), la France (457), les Etats-Unis (381), le Brésil (274). L'Allemagne vient par exemple loin derrière (107).Plan de grande ampleur au Royaume-Uni Le Premier ministre britannique Boris Johnson a promis mardi "une révolution par les infrastructures" avec un plan de cinq milliards de livres (5,5 milliards d'euros) pour relancer l'économie britannique. "Ce moment nous donne une occasion bien plus grande d'être radical et de faire les choses différemment", a estimé le chef du gouvernement conservateur. Le produit intérieur brut du pays a baissé de 2,2% au premier trimestre, sa pire chute depuis le troisième trimestre 1979, selon l'Office national des statistiques (ONS).Voyages: l'UE valide sa liste Feu vert pour le Canada et trois pays du Maghreb, feu rouge pour les Etats-Unis, la Russie ou la Turquie: les Européens doivent valider ce mardi une liste restreinte d'une quinzaine de pays dont les ressortissants seront autorisés à voyager dans l'UE à partir de mercredi.Les gouvernements des Etats membres s'étaient fixés cette échéance pour voter sur cette liste de pays dont la situation épidémiologique liée à la maladie Covid-19 est jugée suffisamment sûre pour la reprise de ces voyages, alors que débute la saison touristique estivale.Droits de l'Homme : le Covid "instrumentalisé" La Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme a dénoncé mardi l'intimidation de journalistes, blogueurs ou militants civiques exercée par les autorités en Chine et Russie dans le contexte de la pandémie, ainsi que le déni de la réalité de la crise sanitaire aux Etats-Unis."Le Covid-19 est instrumentalisé pour limiter le droit des personnes à s'exprimer et à participer à la prise de décisions qui affectent leur vie", a déploré Mme Bachelet à l'ouverture de la 44e session du Conseil des droits de l'Homme. La Chine vue autrement La pandémie a poussé un nombre croissant d'Occidentaux à considérer la Chine comme une puissance de premier plan, avec une influence des Etats-Unis en déclin, selon une vaste enquête d'opinion de Français, d'Allemands et d'Américains conduite par le centre de réflexion German Marshall Fund of the United States.Au mois de mai, plus d'un quart des Français interrogés voyaient en la Chine la puissance la plus influente du monde, contre seulement 13% d'entre eux en janvier. La tendance était similaire en Allemagne (de 12% en janvier à 20% en mai) et aux Etats-Unis (de 6 à 14%).Deutsche Bahn : énormes pertes L'opérateur ferroviaire allemand Deutsche Bahn craint la "plus grosse perte annuelle" de son histoire", conséquence de la pandémie malgré le soutien du gouvernement allemand qui souhaite "doubler" le nombre de ses passagers "d'ici 2030"."Depuis mars, nous sommes entrés dans le rouge, et nous perdons chaque mois plusieurs centaines de millions d'euros", a déclaré le patron du groupe.