Les violences ont fait "200 morts au moins à Daraya", dont 80 ont été identifiés, a indiqué l'OSDH dans un communiqué, ajoutant que le bilan total des morts pour la journée de samedi dans le pays s'élevait à 370.

Dans la nuit de samedi à dimanche, l'OSDH avait fait état de la découverte "de dizaines de corps de citoyens non identifiés" à Daraya, dans la région de Damas.

Les découvertes macabres de ce type, souvent les cadavres de personnes victimes d'une exécution sommaire, se multiplient en Syrie depuis quelques semaines.

De violents combats ont opposé samedi rebelles et soldats à Alep, deuxième ville de Syrie en proie aux bombardements et aux privations.

Depuis le début de la révolte contre le président Bachar al-Assad en mars 2011, les violences ont fait 25.000 morts, selon l'OSDH, et poussé plus de 200.000 Syriens à fuir vers les pays voisins, selon le Haut Commissariat aux réfugiés de l'ONU.

Levif.be avec Belga

Les violences ont fait "200 morts au moins à Daraya", dont 80 ont été identifiés, a indiqué l'OSDH dans un communiqué, ajoutant que le bilan total des morts pour la journée de samedi dans le pays s'élevait à 370. Dans la nuit de samedi à dimanche, l'OSDH avait fait état de la découverte "de dizaines de corps de citoyens non identifiés" à Daraya, dans la région de Damas. Les découvertes macabres de ce type, souvent les cadavres de personnes victimes d'une exécution sommaire, se multiplient en Syrie depuis quelques semaines. De violents combats ont opposé samedi rebelles et soldats à Alep, deuxième ville de Syrie en proie aux bombardements et aux privations. Depuis le début de la révolte contre le président Bachar al-Assad en mars 2011, les violences ont fait 25.000 morts, selon l'OSDH, et poussé plus de 200.000 Syriens à fuir vers les pays voisins, selon le Haut Commissariat aux réfugiés de l'ONU. Levif.be avec Belga