La secousse a frappé à 75 kilomètres au sud-ouest de la ville de Panguna, sur l'île de Bougainville, a précisé l'USGS. Il s'agit du deuxième séisme dans la région après celui de magnitude 6,6 enregistré quelques heures plus tôt samedi matin.

Le tremblement de terre a eu lieu peu avant 23h30 (15h30, heure belge), selon l'USGS à une profondeur de 30 kilomètres. Cette secousse a été suivie 20 minutes plus tard d'une seconde secousse de magnitude 5,6 dans la même zone à une profondeur de 69 kilomètres.

Des secousses d'une telle magnitude ont souvent lieu en Papouasie-Nouvelle-Guinée qui se trouve sur "la Ceinture de feu" du Pacifique, où se heurtent des plaques tectoniques provoquant une intense activité sismique et volcanique.

La secousse a frappé à 75 kilomètres au sud-ouest de la ville de Panguna, sur l'île de Bougainville, a précisé l'USGS. Il s'agit du deuxième séisme dans la région après celui de magnitude 6,6 enregistré quelques heures plus tôt samedi matin. Le tremblement de terre a eu lieu peu avant 23h30 (15h30, heure belge), selon l'USGS à une profondeur de 30 kilomètres. Cette secousse a été suivie 20 minutes plus tard d'une seconde secousse de magnitude 5,6 dans la même zone à une profondeur de 69 kilomètres. Des secousses d'une telle magnitude ont souvent lieu en Papouasie-Nouvelle-Guinée qui se trouve sur "la Ceinture de feu" du Pacifique, où se heurtent des plaques tectoniques provoquant une intense activité sismique et volcanique.