Le ministère de la Défense de la Corée du Sud "a dépêché immédiatement le Cheonghae dans les eaux proches du détroit d'Ormuz après avoir reçu un rapport sur la saisie de notre navire commercial par l'Iran", indique le communiqué du ministère.

USS Nimitz

"En raison de récentes menaces proférées par des dirigeants iraniens contre le président Donald Trump et d'autres responsables du gouvernement américain, j'ai ordonné au USS Nimitz de stopper son redéploiement", a indiqué le ministre américain de la Défense par intérim, Christopher Miller, dans un communiqué publié dimanche soir.

Le porte-avions "restera désormais en position" dans le Golfe, a-t-il précisé ajoutant que "personne ne devait douter de la détermination des Etats-Unis d'Amérique".

Quelques jours auparavant, M. Miller avait annoncé le rapatriement du USS Nimitz qui devait se rendre "directement" aux Etats-Unis, selon un communiqué publié le 31 décembre.

Cette décision était un signal de "désescalade" envoyé à Téhéran pour éviter un conflit, selon des responsables américains cités par le New York Times.

Le Nimitz patrouille dans les eaux du Golfe depuis fin novembre afin de protéger le retrait des troupes américaines d'Afghanistan.

Le ministère de la Défense de la Corée du Sud "a dépêché immédiatement le Cheonghae dans les eaux proches du détroit d'Ormuz après avoir reçu un rapport sur la saisie de notre navire commercial par l'Iran", indique le communiqué du ministère."En raison de récentes menaces proférées par des dirigeants iraniens contre le président Donald Trump et d'autres responsables du gouvernement américain, j'ai ordonné au USS Nimitz de stopper son redéploiement", a indiqué le ministre américain de la Défense par intérim, Christopher Miller, dans un communiqué publié dimanche soir. Le porte-avions "restera désormais en position" dans le Golfe, a-t-il précisé ajoutant que "personne ne devait douter de la détermination des Etats-Unis d'Amérique". Quelques jours auparavant, M. Miller avait annoncé le rapatriement du USS Nimitz qui devait se rendre "directement" aux Etats-Unis, selon un communiqué publié le 31 décembre. Cette décision était un signal de "désescalade" envoyé à Téhéran pour éviter un conflit, selon des responsables américains cités par le New York Times. Le Nimitz patrouille dans les eaux du Golfe depuis fin novembre afin de protéger le retrait des troupes américaines d'Afghanistan.