Selon les services de secours cités par les agences Interfax, TASS et Ria Novosti, neuf personnes ont été tuées: huit élèves et un enseignant. Selon TASS, 10 autres personnes ont été blessées, dont quatre ont été hospitalisées.

"Les forces de l'ordre ont arrêté un adolescent, qui est soupçonné d'être à l'origine de la fusillade", a déclaré une autre source au sein des services de secours citée par Ria Novosti. Vingt-et-une brigades d'ambulanciers ont été dépêchées sur place, selon cette source.

"Le tireur a été arrêté. C'est un adolescent", a abondé une source anonyme citée par l'agence Interfax.

Selon Interfax et TASS, un deuxième tireur présumé pourrait encore se trouver dans le bâtiment de l'école.

"Nous avons entendu une explosion dans le bâtiment de l'école et voyons une forte fumée", avait indiqué précédemment un témoin, non identifié, citée par Ria Novosti. "J'étais en classe, j'ai d'abord entendu une explosion, puis des coups de feu", a confirmé à l'agence TASS une enseignante de l'école.

Les autorités du Tatarstan, république russe dont Kazan est la capitale, ont annoncé pour leur part le renforcement des mesures de sécurité dans les autres écoles de la ville. Le dirigeant local Roustam Minnikhanov s'est rendu sur place.

Selon les services de secours cités par les agences Interfax, TASS et Ria Novosti, neuf personnes ont été tuées: huit élèves et un enseignant. Selon TASS, 10 autres personnes ont été blessées, dont quatre ont été hospitalisées. "Les forces de l'ordre ont arrêté un adolescent, qui est soupçonné d'être à l'origine de la fusillade", a déclaré une autre source au sein des services de secours citée par Ria Novosti. Vingt-et-une brigades d'ambulanciers ont été dépêchées sur place, selon cette source. "Le tireur a été arrêté. C'est un adolescent", a abondé une source anonyme citée par l'agence Interfax. Selon Interfax et TASS, un deuxième tireur présumé pourrait encore se trouver dans le bâtiment de l'école. "Nous avons entendu une explosion dans le bâtiment de l'école et voyons une forte fumée", avait indiqué précédemment un témoin, non identifié, citée par Ria Novosti. "J'étais en classe, j'ai d'abord entendu une explosion, puis des coups de feu", a confirmé à l'agence TASS une enseignante de l'école. Les autorités du Tatarstan, république russe dont Kazan est la capitale, ont annoncé pour leur part le renforcement des mesures de sécurité dans les autres écoles de la ville. Le dirigeant local Roustam Minnikhanov s'est rendu sur place.