"D'aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours été obsédé par les voitures. [...] J'avais des capots sous mon lit, des pare-brise dans mon placard et des pièces de moteur sur mon bureau." Tels sont les premiers mots de Robert Joseph "RJ" Scaringe, dans le prospectus dédié à l'entrée en Bourse de Rivian, le 10 novembre. Le patron de la jeune société de voitures électriques visait une valorisation supérieure à 53 milliards de dollars. Elle en vaut désormais le double (105 milliards, soit 93 milliards d'euros). Mieux: en parvenant à lever 11,9 milliards de dollars avant sa première cotation, l'entreprise a signé la deuxième plus grande entrée en Bourse de l'histoire des Etats-Unis, après Alibaba en 2014. Un record d'autant plus improbable que la société basée à Plymouth, dans le Michigan, n'a pas encore dégagé le moindre bénéfice. Et n'a vendu que quelques dizaines de véhicules à ce jour.
...

"D'aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours été obsédé par les voitures. [...] J'avais des capots sous mon lit, des pare-brise dans mon placard et des pièces de moteur sur mon bureau." Tels sont les premiers mots de Robert Joseph "RJ" Scaringe, dans le prospectus dédié à l'entrée en Bourse de Rivian, le 10 novembre. Le patron de la jeune société de voitures électriques visait une valorisation supérieure à 53 milliards de dollars. Elle en vaut désormais le double (105 milliards, soit 93 milliards d'euros). Mieux: en parvenant à lever 11,9 milliards de dollars avant sa première cotation, l'entreprise a signé la deuxième plus grande entrée en Bourse de l'histoire des Etats-Unis, après Alibaba en 2014. Un record d'autant plus improbable que la société basée à Plymouth, dans le Michigan, n'a pas encore dégagé le moindre bénéfice. Et n'a vendu que quelques dizaines de véhicules à ce jour. L'histoire exceptionnelle de RJ Scaringe, père de trois garçons, commence comme celle d'un groupe de rock: dans un garage, à la fin des années 1990. Passionné par l'automobile, l'adolescent originaire de Melbourne, en Floride, y aide son voisin à restaurer une Porsche 356. Tout comme son père, il décroche quelques années plus tard un diplôme de doctorat en ingénierie mécanique automobile au prestigieux Massachusetts Institute of Technology (MIT). C'est là qu'il acquiert les connaissances pour concrétiser le rêve de concevoir sa propre voiture. Mais le jeune ingénieur est face à un cas de conscience: comment concilier sa passion avec les multiples problèmes causés par l'automobile à la planète? Convaincu que la réponse peut venir de la mobilité électrique, il fonde Mainstream Motors en 2009. Entouré d'une poignée d'ingénieurs et de designers, il travaille pendant deux ans et demi à la conception d'une petite voiture de sport, avant d'abandonner le projet. "Dans mon coeur et dans mon âme, je savais que je ne répondais pas à la question fondamentale de pourquoi le monde avait besoin de mon entreprise", confie-t-il au New York Times, en 2019. Un déménagement vers le Michigan et quelques hypothèques plus tard, RJ Scaringe se tourne finalement vers le segment des pick-up et des SUV, sachant que les Américains en sont friands. C'est ainsi que Rivian voit le jour, en 2011. Au départ, "il n'y avait pas d'argent, pas d'équipe, pas de technologie, pas de fournisseurs, pas de marque et pas d'infrastructure de production, raconte RJ Scaringe dans le prospectus d'entrée en Bourse. L'absence de contraintes était enivrante pour l'imagination. C'était beau, c'était flexible, et cela a également apporté une courbe d'apprentissage pointue." En 2018, l'entreprise dévoile ses deux premiers modèles: le R1S, un gros SUV, et le R1T, un pick-up. Dans la foulée, Amazon, le géant du commerce en ligne, s'intéresse à cette pépite naissante et investit des millions de dollars dans Rivian au cours des années suivantes. Et passe finalement commande pour quelque 100 000 camionnettes de livraison électriques à l'horizon 2030! Si RJ Scaringe peut voir grand, en investissant tant dans les technologies que dans les infrastructures de recharge, il sait que la commercialisation à grande échelle constituera un cap difficile. "J'espère qu'ils seront en mesure d'atteindre une production élevée et un flux de trésorerie équilibré. C'est le vrai test", a tweeté Elon Musk, le médiatique patron de Tesla. En investissant 1% de ses capitaux dans le fonds Forever, dédié à la protection de la planète, le fondateur de Rivian compte bien se distinguer de son plus grand rival sur le terrain de l'engagement sociétal.