Les syndicats estiment avoir réussi leur pari en mobilisant davantage de personnes qu'il y a deux semaines. Le 7 septembre, plus d'un million de personnes étaient descendues dans les rues de France selon la police et jusqu'à 2,7 millions selon le syndicat CGT.

Le principal défilé jeudi, à Paris, a rassemblé 300.000 personnes, soit 30.000 de plus que le 7 septembre, selon les syndicats. Mais la police n'a compté que 65.000 manifestants, soit 15.000 de moins qu'il y a deux semaines.

Ces importantes divergences dans les chiffres parisiens expliquent les appréciations très différentes de l'ampleur du mouvement au plan national par les syndicats et le gouvernement.

Les syndicats ont affirmé avoir gagné leur pari en mobilisant à nouveau des centaines de milliers de manifestants contre la réforme des retraites, alors que le pouvoir a surtout noté la baisse du nombre de grévistes.

Le projet de loi controversé sur les retraites prévoit notamment le relèvement de 60 à 62 ans, à l'horizon 2018, de l'âge minimal de départ à la retraite.

LeVif.be, avec Belga

Les syndicats estiment avoir réussi leur pari en mobilisant davantage de personnes qu'il y a deux semaines. Le 7 septembre, plus d'un million de personnes étaient descendues dans les rues de France selon la police et jusqu'à 2,7 millions selon le syndicat CGT. Le principal défilé jeudi, à Paris, a rassemblé 300.000 personnes, soit 30.000 de plus que le 7 septembre, selon les syndicats. Mais la police n'a compté que 65.000 manifestants, soit 15.000 de moins qu'il y a deux semaines. Ces importantes divergences dans les chiffres parisiens expliquent les appréciations très différentes de l'ampleur du mouvement au plan national par les syndicats et le gouvernement. Les syndicats ont affirmé avoir gagné leur pari en mobilisant à nouveau des centaines de milliers de manifestants contre la réforme des retraites, alors que le pouvoir a surtout noté la baisse du nombre de grévistes. Le projet de loi controversé sur les retraites prévoit notamment le relèvement de 60 à 62 ans, à l'horizon 2018, de l'âge minimal de départ à la retraite. LeVif.be, avec Belga